NOUVELLES

Bagdad promet d'empêcher que le conflit syrien se propage en Irak

04/03/2013 01:44 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

Bagdad va résister aux tentatives de propager la crise syrienne en Irak, a promis lundi le porte-parole du Premier ministre irakien, après que des hommes armés ont tué 48 soldats syriens et neuf soldats irakiens dans une embuscade.

"Cela confirme nos craintes sur le fait que certains tentent de propager la crise syrienne en Irak, mais nous ferons face à ces tentatives d'où qu'elles viennent avec toute notre force", a prévenu Ali Moussaoui, porte-parole du chef du gouvernement Nouri al-Maliki, évoquant un bilan de 48 soldats syriens et 9 soldats irakiens morts lundi dans une embuscade en Irak.

Les soldats syriens avaient franchi la frontière par le point de passage de Yaaroubiyeh, fuyant de violents combats qui avaient opposé samedi l'armée syrienne aux rebelles luttant contre le régime du président syrien Bachar al-Assad, a indiqué à l'AFP le colonel Mohammed Khalaf al-Dulaimi, des forces de protection de la frontière.

Les soldats avaient été transférés par les autorités irakiennes de la province de Ninive (nord), frontalière de la Syrie, vers Bagdad, et retournaient vers la frontière dans la province de Anbar (ouest) pour être remis aux autorités syriennes quand l'attaque a eu lieu, a-t-il expliqué.

Leur convoi a été attaqué de deux côtés, par des obus de mortier, des armes automatiques et des mines.

Bagdad s'est toujours refusé à appeler au départ du président Assad, qui fait face depuis près de deux ans à un soulèvement devenu rébellion armée, se contentant d'appeler à la fin des violences.

Mais les Etats-Unis ont poussé à maintes reprises le gouvernement irakien à ne plus autoriser le survol de son territoire par les avions en provenance de l'Iran, allié de Damas, et à destination de la Syrie, qui selon Washington transportent du matériel destiné aux forces gouvernementales.

ak-mah/wd/cnp/feb

PLUS:afp