NOUVELLES

787: Boeing promet d'agir "vraiment vite" une fois sa solution validée

04/03/2013 05:14 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

Boeing a promis lundi d'agir "vraiment vite" pour faire revoler ses 787 Dreamliner une fois que l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) aura validé les solutions qu'il propose pour résoudre les problèmes de batterie de ces appareils.

Une fois obtenu le feu vert de la FAA, "nous agirons vraiment vite" pour les tests et les certifications afin de "sortir de là" les appareils, cloués au sol dans le monde entier à la suite de deux incidents sur des batteries intervenus en janvier aux Etats-Unis et au Japon, a indiqué Ray Conner, chef de la division d'avions commerciaux de Boeing, lors d'une conférence d'analystes.

Il a noté que Boeing avait fait ses propositions à la FAA seulement le 22 février. "Nous sommes très confiants sur la solution (proposée). Nous sommes couverts sur tous les fronts", a-t-il assuré.

La FAA avait indiqué la semaine dernière, sans détailler, que Boeing avait proposé d'agir à trois niveaux différents pour s'assurer qu'il n'y ait plus de problèmes de feu et de fumée dans l'avion à cause d'une surchauffe de la batterie.

M. Conner a confirmé que Boeing continuerait d'utiliser des batteries lithium-ion pour son 787, plus puissantes et plus légères que celles nickel-cadmium généralement utilisées sur les avions.

"Nous ne voyons pas de raison de changer cela", a-t-il assuré.

Le concurrent européen Airbus a pour sa part préféré renoncer aux batteries au lithium pour l'entrée en service de son futur long courrier A350. "Ils voulaient se donner une voie alternative" et ont fait un choix "prudent", a jugé M. Conner.

Boeing a dû suspendre ses livraisons de 787 mi-janvier à cause des problèmes de batteries, mais il conserve l'objectif de livrer plus de 60 de ces appareils cette année, selon M. Conner.

vs/soe/sl/rap

PLUS:afp