NOUVELLES

Un cardinal écossais démissionne et s'excuse pour son comportement sexuel

03/03/2013 05:07 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

LONDRES - Un cardinal écossais a admis dimanche s'être engagé dans des activités sexuelles répréhensibles non spécifiées. Il s'est excusé pour ses gestes, et a promis de se retirer de la vie publique de l'Église dans une déclaration qui survient à un moment inopportun pour le Vatican.

Le cardinal Keith O'Brien était le leader catholique le plus haut placé de la Grande-Bretagne jusqu'à ce qu'il démissionne récemment de son poste d'archevêque de St. Andrews et Édimbourg, un départ provoqué par un article sur des allégations de prêtres anonymes selon lesquelles il aurait mal agi envers eux.

M. O'Brien a tout d'abord rejeté les allégations, affirmant qu'il démissionnait parce qu'il ne voulait pas détourner l'attention du conclave à venir pour trouver un successeur à Benoît XVI, qui a quitté son poste papal jeudi. Le cardinal britannique est d'ailleurs le premier à se récuser du conclave en raison d'un scandale personnel; par le passé d'autres cardinaux en âge de voter sont demeurés chez eux pour cause d'infirmité, ou parce que leurs gouvernements les empêchaient de participer.

Dimanche, l'Église catholique écossaise a émis une déclaration citant le cardinal, alors que ce dernier a déclaré qu'il y avait eu des moments «où ma conduite sexuelle n'avait pas été à la hauteur de ce qui est attendu de moi en tant que prêtre, archevêque et cardinal».

Mgr O'Brien n'a pas donné d'informations sur cette conduite sexuelle inappropriée, mais sa déclaration est un autre rappel des difficultés de l'Église pour se débarrasser de nombreux scandales de nature sexuelle, incluant ceux impliquant des prêtres pédophiles.

Selon l'édition du 24 février du Observer, un journal britannique, le cardinal aurait effectué «une approche inapproprié» envers un séminariste après des prières nocturnes.

PLUS:pc