MONTRÉAL - Les organisateurs de la 10e Nuit blanche, qui se tenait dans la nuit de samedi à dimanche dans le cadre du Festival Montréal en Lumière, ont qualifié l’événement de «grand succès». Jusqu’aux petites heures du matin, les visiteurs ont pu effectuer un périple culturel à travers 123 sites, répartis dans trois quartiers de la ville. Musique, théâtre, danse et littérature, entre autres, étaient au programme.

Merci Dame Nature!

Dame Nature s’est montrée très agréable envers les festivaliers montréalais. Quelques flocons de neige combinés à une température très raisonnable ont donc contribué à la réussite de l’événement. La foule était très dense au Quartier des spectacles et ce, dès le début de la soirée. C’est d’ailleurs le Montréalais d’adoption David Usher qui a démarré les festivités à la place des Festivals en présentant ses plus grands succès ainsi que des titres de son plus récent effort Songs From The Last Day On Earth.

Les incontournables…

Encore une fois cette année, la place des Festivals brillait de ses mille feux grâce à la grande roue Air France et à son long toboggan de glace. Seul bémol, les festivaliers devaient être très patients pour prendre part à ces deux activités. Les files pouvaient dépassé les 90 minutes d’attente, ce qui en décourageait plus d’un.

L'ÉVÉNEMENT EN IMAGES: (Suite du texte dessous)

Loading Slideshow...
  • Nuit blanche 2013

    David Usher a offert une prestation à la Place des festivals. (Crédit photo: Agence QMI)

  • Nuit blanche 2013

    David Usher a offert une prestation à la Place des festivals. (Crédit photo: Agence QMI)

  • Nuit blanche 2013

    Des feux d'artifices à la place des Festivals... (Crédit photo: Agence QMI)

  • Nuit blanche 2013

    Des feux d'artifices à la place des Festivals... (Crédit photo: Agence QMI)

  • Nuit blanche 2013

    La grande roue Air France était l'une des activités les plus populaires encore cette année. Les festivaliers devaient prévoir de longues minutes d'attente avant de pouvoir s'offrir une vue sur le Quartier des spectacles illuminé. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    La grande roue Air France était l'une des activités les plus populaires encore cette année. Les festivaliers devaient prévoir de longues minutes d'attente avant de pouvoir s'offrir une vue sur le Quartier des spectacles illuminé. (Crédit photo: Agence QMI)

  • Nuit blanche 2013

    Le toboggan illuminé, une autre attraction très prisée de la Nuit blanche. (Crédit photo: Agence QMI)

  • Nuit blanche 2013

    Le toboggan illuminé, une autre attraction très prisée de la Nuit blanche. (Crédit photo: Agence QMI)

  • Nuit blanche 2013

    La place des Festivals illuminée. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Il y avait foule à la place des Festivals. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Le projet multimédia interactif LÚA, créé par des finissants de l'UQAM en médias interactifs , invitait les festivaliers à réaliser leurs propres lanternes chinoises en les projetant sur le clocher de l’UQAM. Il ne suffisait que d'un téléphone portable pour créer sa lanterne... (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Sur le terrain de l'UQAM, quelques lumières pour la Nuit blanche, le 2 mars 2013. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Quelques coups de crayons et quelques graffitis... Les festivaliers philosophaient à la Grande Bibliothèque. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Les machines à destins, un projet réalisé par des étudiants en design d'environnement, en ont fait rire plus d'un lors de la Nuit blanche. Les participants devaient poser des questions, puis des réponses leurs étaient soumises par voie numérique. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Les machines à destins, un projet réalisé par des étudiants en design d'environnement, en ont fait rire plus d'un lors de la Nuit blanche. Les participants devaient poser des questions, puis des réponses leurs étaient soumises par voie numérique. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Les machines à destins, un projet réalisé par des étudiants en design d'environnement, en ont fait rire plus d'un lors de la Nuit blanche. Les participants devaient poser des questions, puis des réponses leurs étaient soumises par voie numérique. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Sur l'Allée des bouquinistes, des étudiants en Design d'événement de l'UQAM avaient préparé une vitrine interactive intitulée T’es pas game!. Le public devait détruire, déconstruire...dépasser les normes! (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Exposition interactive à l'UQAM... On peut voir ici des festivaliers remettre des vêtements à la jeune femme qui se changeait continuellement. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Métro Saint-Laurent (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Une pluie de lumière était présentée par le Casino de Montréal. 10 000 petites lumières DEL avaient été insérées dans des petites boules de plastique écologiques. Le public s'amusait à lancer les petites balles pour créer des étoiles filantes dans le ciel... (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Une pluie de lumière était présentée par le Casino de Montréal. 10 000 petites lumières DEL avaient été insérées dans des petites boules de plastique écologiques. Le public s'amusait à lancer les petites balles pour créer des étoiles filantes dans le ciel... (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    Au studio de MusiquePlus, des téléspectateurs ont pu participer à une édition spéciale de l'émission Bouge de là. (Crédit photo: Mathieu Vénière-Cyr)

  • Nuit blanche 2013

    Une fine neige tombait sur Montréal pour ajouter quelque peu de féérie à cette Nuit blanche, le 2 mars 2013 à Montréal. (Crédit photo: Myriam Lefebvre)

  • Nuit blanche 2013

    MusiquePlus a ouvert le légendaire studio pour accueillir l’événement Bouge de là! C’est près de 1 000 festifs qui se sont déplacés pour y assister. Sur cette photo, on peut y voir l'animatrice Chéli Sauvé-Castonguay. (Crédit photo: Musique Plus / Stéphane Vallières)

  • Nuit blanche 2013

    MusiquePlus a ouvert le légendaire studio pour accueillir l’événement Bouge de là! C’est près de 1 000 festifs qui se sont déplacés pour y assister. (Crédit photo: Musique Plus / Stéphane Vallières)

  • Nuit blanche 2013

    MusiquePlus a ouvert le légendaire studio pour accueillir l’événement Bouge de là! C’est près de 1 000 festifs qui se sont déplacés pour y assister. (Crédit photo: Musique Plus / Stéphane Vallières)

  • Nuit blanche 2013

    MusiquePlus a ouvert le légendaire studio pour accueillir l’événement Bouge de là! C’est près de 1 000 festifs qui se sont déplacés pour y assister. (Crédit photo: MusiquePlus / Stéphane Vallières)

La force de l'événement se trouvait encore une fois cette année dans sa diversification. Chaque Montréalais a pu redécouvrir sa ville d'une toute autre façon ou encore visiter des endroits où il n'avait jamais mis les pieds auparavant.

L’an dernier, 300 000 visites avaient été comptabilisées à la Nuit blanche.

La chargée de projet Josiane Lapointe se réjouit de l’achalandage aux 185 activités présentées. Elle souligne notamment que la Place des Festivals, au centre-ville, était bondée. Selon elle, la popularité de la Nuit blanche tient à son caractère «unique, magique et euphorique».

Le Festival Montréal en Lumière prend fin dimanche.

EN VIDÉO:



À l’occasion de la 10ème Nuit Blanche de Montréal, hier soir samedi, près de 185 événements étaient organisés dans la métropole et une trentaine rien que dans le Vieux-Montréal. C’est là que s’est baladée notre caméra pour rendre compte de l’atmosphère des festivités. Elle a demandé aux différents interlocuteurs rencontrés de chausser les lunettes noires pour l’occasion. Un jeu auquel s’est prêté de bonne grâce le maire de Montréal, Michael Applebaum…