NOUVELLES

Mondiaux-2013 - Johan Olsson gâche un peu la fête norvégienne

03/03/2013 10:54 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

Le Suédois Johan Olsson, vainqueur dimanche du 50 km, la dernière épreuve des Championnats du monde 2013 de ski nordique, a un peu gâché la fête de la Norvège, au terme d'une quinzaine qu'elle a outrageusement dominée.

Une fois n'est pas coutume, le 50 km, souvent longue course d'usure qui s'anime dans les derniers kilomètres, a réservé son lot de rebondissements.

Dès le départ, sous un soleil printanier, le Suisse Curdin Perl s'échappait et faisait exploser le peloton principal.

Quelques sérieux candidats, comme le Suédois Anders Soedergren, s'associaient au Suisse, mais le peloton des favoris finissait par revenir au km 8,5. C'est ensuite Olsson qui s'échappait au km 12, suivi par un autre cador du circuit, le Suisse Dario Cologna, leader de la Coupe du monde et vainqueur du skiathlon de ces Mondiaux.

Les deux hommes se relayaient et disposaient d'une confortable avance jusqu'à la chute de Cologna au km 21.

Seul devant, alors que Russes et Norvégiens commençaient à se réveiller, on ne donnait pas cher d'Olsson, mais le Suédois de 32 ans, vice-champion 2013 du 15 km et du relais, résistait et accroissait même son avance jusqu'à 50 secondes. Cologna, reparti à l'attaque avec cette fois le Russe Alexander Legkov dans ses skis, revenait à 25 secondes. Derrière, le tenant du titre, le Norvégien Petter Northug, était, lui, aux abois.

Dans la dernière ligne droite, fort d'une dizaine de secondes d'avance, Olsson avait le temps de savourer son premier titre mondial, devant les dizaines de milliers de supporteurs norvégiens.

"Je ne pensais pas attaquer si tôt, mais j'ai vu qu'il y avait une opportunité, je me sentais bien, je me suis dit +Peut-être que c'est une mauvaise idée, mais au moins j'aurais essayé+", a souligné le médaillé de bronze du 50 km des JO-2010.

"Johan mérite sa victoire, il était le plus fort aujourd'hui", a admis Cologna, 2e, devant le Kazakh Alexey Poltaranin, 3e.

Même si son premier représentant, Tord Asle Gjerdalen, n'a terminé que 5e et même si Northug a franchi la ligne d'arrivée en 21e position, les Mondiaux-2013 ont été dominés par la Norvège qui a amassé 19 médailles dont huit, soit une médaille de moins qu'à Oslo en 2011.

A un an des JO de Sotchi, le ski de fond féminin est dominé par les Norvégiennes Björgen, sacrée en sprint, skiathlon, relais et sur 30 km, et Johaug, championne du monde du 10 km et de relais, qui n'ont laissé que le sprint par équipes à la concurrence, en l'occurence aux Etats-Unis.

Chez les messieurs, la hiérarchie est moins établie avec Northug, sacré sur 15 km et en relais, Cologna, Olsson et les Russes en sprint.

Deuxième au tableau des médailles derrière la Norvège, la France a conquis ses quatre médailles en combiné nordique, avec le phénomène Jason Lamy Chappuis sacré en individuel, relais et sprint par équipes.

Le saut à skis a vu l'émergence du Slovène Peter Prevc, double médaillé en individuel, le retour des Norvégiens Anders Bardal, sacré sur petit tremplin, et Anders Jacobsen, 2e sur grand tremplin, et la poursuite de la suprématie autrichienne ininterrompue depuis 2005 sur le concours par équipes.

jr/mam

PLUS:afp