NOUVELLES

Libye: livraison de gaz à l'Italie toujours interrompue après des tirs

03/03/2013 10:39 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

La livraison de gaz libyen à l'Italie via le gazoduc Green Stream était toujours interrompue dimanche après des échanges de coups de feu samedi près d'un site gazier dans l'ouest de la Libye, a-t-on appris dimanche auprès de la compagnie qui exploite le complexe.

"Le site a été évacué par mesure de sécurité après des échanges de tirs entre ex-rebelles à proximité du complexe", a déclaré à l'AFP Abdelfattah Charkan, président du Conseil d'administration de la compagnie Millitah Oil and Gas, une société mixte détenue à parts égales par le groupe énergétique italien ENI et la Compagnie nationale pétrolière de Libye (NOC).

"Nous attendons toujours l'intervention du ministère de la Défense pour sécuriser le site", a-t-il ajouté, déclarant espérer que la livraison du gaz vers l'Italie puisse reprendre dimanche ou lundi.

Le ministère libyen de la Défense a d'abord déclaré dimanche attendre les résultats d'une médiation entre groupes armés rivaux avant de faire usage de force pour rétablir l'ordre. Plus tard, le chef d'état-major de l'armée libyenne, Youssef al-Mangouch, a annoncé lors d'une conférence de presse qu'une force de l'armée se préparait à entrer dans le site.

Le vice-ministre de Pétrole, Omar al-Chakmak, a annoncé que les accrochages avaient opposé deux groupes d'ex-rebelles issus de deux villes de l'ouest libyen (Zenten et Zouara) et qui étaient chargés de surveiller le complexe.

Il a fait état d'un bilan d'un mort et plusieurs blessés, sans donner de précisions sur les raisons des hostilités.

M. Chakmak a déploré que l'interruption des activités sur le complexe coûte des dizaines de millions de dollars au pays, précisant que ce site produisait chaque jour 17 millions de m3 de gaz et 13.000 barils de pétrole, ainsi que des produits dérivés.

ila-yba/fc

PLUS:afp