NOUVELLES

Le directeur du fonds souverain libyen limogé dénonce une décision politique

03/03/2013 10:30 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

Le directeur du fonds souverain libyen (LIA), Mohsen Derigia, a affirmé dimanche que la décision du Premier ministre Ali Zeidan de le limoger avait été prise en fonction de considérations "politiques".

"Je n'ai aucun doute sur le fait que mon limogeage est une décision politique motivée uniquement par le souci du Premier ministre de me remplacer par un groupe qu'il veut placer à la tête de la LIA", a déclaré lors d'un point de presse M. Derigia, qui avait pris les rênes du fonds en mai 2012.

Le LIA, qui était sur les rangs pour l'acquisition de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne en France, a été créé en 2006 par le régime de Mouammar Kadhafi pour investir les importantes réserves en devises étrangères de la Libye, tirées de ses revenus pétroliers.

Le fonds est doté d'un capital de 62,8 milliards de dollars, selon les statistiques fournies par M. Derigia.

Jeudi, le Premier ministre avait annoncé que M. Derigia refusait de céder son poste à son successeur et l'avait appelé à obtempérer.

M. Derigia a démenti avoir refusé de quitter son poste, tout en précisant avoir appris son limogeage par les réseaux sociaux et en affirmant que cette décision avait été prise sur la base d'un rapport couvrant une période durant laquelle il n'était pas encore à la tête de l'institution.

"Une affaire est pendante devant la justice car la décision (de limogeage) est illégale", a insisté M. Derigia.

Selon lui, le LIA a réalisé en 2012 des revenus de 700 millions de dollars et a obtenu devant la justice de récupérer 20 milliards de dollars investis par l'ancien régime.

yba/ila/fc

PLUS:afp