NOUVELLES

La situation budgétaire américaine pourrait compliquer les voyages vers les États-Unis

03/03/2013 11:05 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

Aéroports de Montréal avise les voyageurs canadiens à destination des États-Unis qu'ils pourraient devoir faire face à des délais supplémentaires en raison de la réduction du nombre de douaniers américains à la frontière.

Les compressions automatiques de 85 milliards de dollars entrées en vigueur en raison de l'incapacité (ce que les Américains appellent le « séquestre ») entraînent notamment le retrait de douaniers américains à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Aéroports de Montréal dit travailler avec les douanes américaines et les compagnies aériennes pour minimiser les impacts de cette situation. « Cependant des délais d'attente plus importants qu'à la normale sont possibles », indique l'administration aéroportuaire.

Dimanche matin, l'Agence des services frontaliers du Canada n'enregistrait aucun temps d'attente à la frontière terrestre.

La mise à pied d'agents frontaliers pourrait non seulement toucher les voyageurs qui se rendent aux États-Unis, mais aussi les exportations canadiennes. Vendredi, le ministre canadien des Finances, Jim Flaherty, estimait que la situation budgétaire au sud de la frontière risque de ralentir le commerce entre le Canada et les États-Unis.

Samedi, Barack Obama a profité de son allocution hebdomadaire à la radio et sur le web pourexhorter les élus républicains et démocrates au dialogue afin de sortir le pays de la crise budgétaire. Le président américain estime qu'un effet d'entraînement pourrait affecter jusqu'à 750 000 emplois.

PLUS:rc