NOUVELLES

Koweït : annonce d'une coalition de l'opposition, appel à des réformes

03/03/2013 05:27 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

Des groupes de l'opposition koweïtienne ont annoncé la création d'une large coalition et réclamé des réformes de fond dont la reconnaissance des partis politiques dans cet émirat pétrolier du Golfe.

La nouvelle alliance, baptisée la Coalition de l'opposition, réunit presque tous les groupes politiques --islamistes, libéraux et nationalistes--, les syndicats, de jeunes militants et des organisations de la société civile.

Dans un communiqué publié au terme d'une réunion de plusieurs heures, la nouvelle coalition s'est engagée à oeuvrer pour un "système parlementaire fondé sur la légalisation des partis politiques (...) et une alternance du pouvoir".

Des élections sont organisées depuis 50 ans au Koweït, où les partis sont toujours interdits, mais où des formations font office de partis. Cependant quelle que soit l'issue du scrutin, le gouvernement est toujours dirigé par un membre de la famille régnante des Al-Sabah.

"Le gouvernement doit être le résultat d'une élection libre et équitable", indique le communiqué reprenant une demande récurrente de l'opposition revendiquant un partage du pouvoir avec les Al-Sabah, qui règnent sur l'émirat depuis plus de 250 ans.

La Coalition a appelé aussi à la dissolution du Parlement dominé par des partisans du gouvernement et issu des élections de décembre dernier, boycottées par l'opposition en signe de protestation contre un amendement de la loi électorale. Elle réclame aussi un nouveau scrutin sur la base de l'ancienne loi.

oh/tm/sym

PLUS:afp