NOUVELLES

Johan Olsson remporte le 50 km classique aux Mondiaux de ski nordique

03/03/2013 02:34 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

VAL DI FIEMME, Italie - Le Suédois Johan Olsson a gagné le 50 km classique aux Mondiaux de ski nordique, dimanche.

Olsson a mené pendant pas moins de 30 km, l'emportant en deux heures, 10 minutes et 41,4 secondes.

Il procurait ainsi à la Suède un premier titre mondial du 50 km en 20 ans.

L'athlète de 32 ans a battu le Suisse Dario Cologna par 12,9 secondes et le Kazakhe Alexey Poltoranin par 16,8 secondes.

La Suède accédait enfin à la première marche du podium à Val di Fiemme, après six médailles d'argent.

Alex Harvey de St-Ferréol-les-Neiges a quant à lui pris le 28e rang, à quatre minutes du vainqueur.

«Ce n’était pas super. Ce n’était pas une bonne journée, a dit Harvey. Je n’étais juste pas capable de suivre le groupe. Le rythme était quand même assez élevé à partir du deuxième tour, mais je n’avais simplement pas le corps pour suivre. Je voulais être actif et me tenir en avant du groupe, mais c’est vraiment au niveau physique que ça ne fonctionnait pas.»

Le fondeur ne sait pas comment expliquer sa performance, mais écarte pour le moment la fatigue accumulée depuis le début des mondiaux.

«Après le sprint par équipe, j’ai eu cinq jours sans courser alors j’ai pu me reposer. Je me sentais donc bien. C’est quelque chose qu'on va analyser à la fin de la saison, mais pour l’instant, je n’ai pas l’impression d’avoir trop de fatigue.»

Graham Nishikawa de Whitehorse a fini 48e, tandis qu’Ivan Babikov de Canmore n'a pas rallié la ligne d'arrivée.

Harvey a participé à cinq épreuves à ces Mondiaux. Après avoir commencé en raflant le bronze au sprint classique, il a pris le 13e rang du skiathlon, le quatrième au sprint par équipe et le 12e au relais, avant cette 28e place.

« Remporter ma première médaille individuelle en championnat du monde était un des gros objectifs de l’année, alors je suis content d’y être parvenu, dit Harvey. C’est arrivé au jour 1 et après, ç’a été difficile de continuer à monter. On dirait que ç’a été en pente descendante tout le long. Pour l’instant, je quitte les Mondiaux avec un goût amer, mais en prenant du recul, je vais pouvoir les apprécier dans leur ensemble.»

Le Québécois sera de retour en action le week-end prochain en Coupe du monde à Lahti, en Finlande.

PLUS:pc