NOUVELLES

JO-2022- La population dit non à une candidature de St-Moritz

03/03/2013 09:40 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

Les habitants de la région de St-Moritz ont dit non dimanche à une candidature de leur station pour l'organisation des jeux Olympiques d'hiver de 2022.

La population de St-Moritz et de Davos, ainsi que du canton des Grisons, région de l'est de la Suisse où sont situées les deux stations très chics de sport d'hiver, était appelée lors d'une votation populaire à se prononcer sur des crédits de plusieurs millions de francs suisses destinés à couvrir les frais de la candidature.

Par 61% à St-Moritz et 56,2% à Davos, les habitants de deux communes concernées par le projet de jeux Olympiques dans les Grisons en 2022 ont pourtant approuvé le projet dimanche.

Mais le reste des habitants du canton, également appelés à se prononcer sur le projet, ont dit "non" à 52,66%, mettant un point final au dossier.

La population du canton de Berne avait déjà rejeté massivement un projet de candidature de la capitale suisse pour les Jeux de 2010.

La Suisse n'a accueilli que deux fois les jeux Olympiques, les Jeux d'hiver de 1928 et de 1948, déjà à St-Moritz. La Confédération, bien qu'ayant sur son territoire le siège du Comité international olympique, à Lausanne, n'a pas eu de privilège, essuyant deux échecs avec Sion, qui était en lice pour des Jeux d'hiver en 2002 puis en 2006.

Après des JO d'hiver dans des grandes villes comme Vancouver en 2010, Sotchi en 2014 et Pyeongchang en 2018, St-Moritz ambitionnait de séduire le CIO par son côté retour aux sources des sports d'hiver, dans un environnement beaucoup plus au coeur des montagnes.

Plusieurs villes ont fait part de leur intérêt pour 2022, dont Oslo, Barcelone et Munich, tout comme Cracovie en Pologne qui serait associée à la Slovaquie.

Le CIO élira la ville hôte de ces JO début août 2015 à Kuala Lumpur.

apo-stp/nl/pid/sk

PLUS:afp