NOUVELLES

Elliot Lake: début lundi de l'enquête sur l'effondrement du centre commercial

03/03/2013 03:20 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT
CP

ELLIOT LAKE, Ont. - L'enquête publique sur l'effondrement du toit d'un stationnement d'un centre commercial ayant coûté la vie à deux personnes dans une petite ville ontarienne s'amorcera lundi.

La commission entendra jusqu'à 75 témoins et durera jusqu'à l'été.

En plus d'examiner les causes de la chute de béton et de débris sur les clients et employés du centre commercial Algo le 23 juin dernier, l'enquête se penchera sur la réaction des services d'urgence et les efforts pour retrouver des survivants, qui ont été arrêtés tout de suite après que intervenants eurent dit détecter des signes de vie dans les décombres.

Le commissaire Paul Bélanger, qui espère remettre son rapport avant la fin du mois de janvier, a toujours souligné que son mandat — comme dans le cas de toutes les enquêtes publiques — était de déterminer ce qui s'était passé, et non de distribuer des reproches.

Pour les familles des victimes — Lucie Aylwin, 37 ans, et Doloris Perizzolo, 74 ans —, il est toutefois important que les responsables soient blâmés. Elles poursuivent plusieurs parties pour la mort de leurs proches.

L'avocat Roger Oatley, qui représente les familles des défuntes, a déclaré qu'elles avaient hâte aux preuves qui établiront les responsabilités de chacun.

«Armés des preuves que nous entendrons et verrons à l'enquête, nous saurons qui montrer du doigt dans notre poursuite», a-t-il indiqué.

Si ce qui s'est passé jusqu'à maintenant est une indication des étapes à suivre, d'attribuer la responsabilité pour l'effondrement d'un établissement construit en 1982 et qui a changé de mains plusieurs fois s'avèrera difficile.

Les résidants se plaignaient depuis des années de fuites dans le centre commercial, important lieu de rencontre, de commerces et de services dans la petite communauté d'Elliot Lake, située dans le nord de l'Ontario.