NOUVELLES

ATP - Delray Beach: Roger-Vasselin battu par Gulbis pour sa première finale

03/03/2013 08:04 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

La première finale n'a pas été la bonne pour Edouard Roger-Vasselin, 105e mondial, qui a été battu par le Letton Ernests Gulbis dimanche en finale du tournoi ATP de Delray Beach (dur).

Le Français de 29 ans, qui disputait sa première finale ATP en simple, s'est incliné 7-6 (7/3), 6-3 après avoir eu une balle de premier set au service.

Vite mené 2 jeux à 0, le Parisien est parvenu à refaire son retard et a faire le break à 4-4 grâce à une double faute du Letton.

Il s'est procuré une balle de premier set dans le jeu suivant mais Gulbis l'a effacé d'un revers gagnant et a débreaké, gagnant ensuite le jeu décisif.

Gulbis a parfaitement tenu le choc au service dans le second set et a empoché la victoire en seulement 1h36.

"Je pense avoir bien servi dans l'ensemble mais Ernests a réalisé un coup incroyable sur ma balle de set", a déclaré Roger-Vasselin, qui n'avait jamais dépassé un quart de finale ATP avant Delray Beach, où il a battu les deux plus grands joueurs du circuit par la taille, l'Américain John Isner (2,06 m), 15e mondial, en demi-finales et le Croate Ivo Karlovic (2,08 m) au 2e tour.

Le Français, qui devait passer à la 79e place du classement mondial lundi, sort d'une saison 2012 durant laquelle il avait atteint trois fois les quarts de finale sur le circuit (Marseille, Bois-le-Duc et Moscou) et connu son meilleur classement en carrière (67e en juin). Il avait par ailleurs gagné trois titres en double la saison passée, tous avec Nicolas Mahut.

"Déclic"

"J'espère que ce tournoi servira de déclic pour moi comme pour Edouard, a indiqué Gulbis, 109e mondial et premier vainqueur d'un tournoi ATP en étant issu des qualifications depuis Jarkko Nieminen à Sydney en janvier 2012.

"J'étais 150e mondial (NDLR: en fait 159e en octobre), j'aimerais revenir dans le Top 50", a ajouté celui qui devait passer 52e dès lundi.

"Il ne faut penser à rien et juste jouer. Si je pense trop, je vais perdre c'est sûr, a expliqué Gulbis à propos de sa timide renaissance après une saison 2012 très noire. J'ai travaillé dur ces derniers temps, je suis heureux mais épuisé. C'est mon tournoi favori ici, en tout cas le seul que je gagne..."

Le Letton de 24 ans, autrefois promis à un avenir brillant mais qui n'a pas encore exploité tout son potentiel, s'est en effet adjugé son troisième titre ATP -en trois finales- et son deuxième à Delray Beach après 2010. Son seul autre trophée est venu à Los Angeles, également aux Etats-Unis et sur dur.

Il s'agissait de la première finale d'un tournoi ATP mettant aux prises deux joueurs en dehors du Top 100 depuis cinq ans et celle du tournoi de Houston en avril 2007, entre Ivo Karlovic (108e) et Mariano Zabaleta (156e).

bpe/mpd

PLUS:afp