NOUVELLES

Al-Assad critique Londres

03/03/2013 02:43 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT

Le président syrien Bachar Al-Assad critique vertement la politique mise de l'avant par la Grande-Bretagne dans le conflit qui déchire son pays depuis près de deux ans.

En entrevue au journal Sunday Times, M. Al-Assad a estimé que Londres « agit de manière naïve, confuse et irréaliste » en croyant jouer un rôle positif dans la région tout en apportant de l'aide à l'opposition syrienne.

« On n'attend pas d'un pyromane qu'il soit pompier », a lancé Bachar al-Assad. Il lui reproche également sa « tradition d'hégémonie agressive », en ajoutant que la Grande-Bretagne avait joué un rôle « notoirement non constructif » sur la scène internationale dans les dernières décennies.

Le gouvernement britannique soutient qu'il est nécessaire d'accroître l'aide fournie aux rebelles syriens qui luttent contre le régime de M. Al-Assad. Il serait même ouvert à lui fournir des armes, si la situation continue de se détériorer, et plaide pour cette raison pour une levée de l'embargo sur les armes.

Bachar Al-Assad a également réitéré son intention de ne pas quitter le pouvoir et le pays malgré la crise. Il a argué que le départ des dirigeants au Yémen, en Libye et en Égypte après des soulèvements populaires n'avait pas ramené la paix sociale dans les rues.

La veille, le ministre syrien des Affaires étrangères avait critiqué la position américaine. Il avait accusé Washington de faire perdurer le conflit en appuyant les rebelles.

PLUS:rc