NOUVELLES

34 membres des forces syriennes tués dans une attaque rebelle à Alep (ONG)

03/03/2013 03:15 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT

Au moins 34 membres des forces du régime syrien ont été tués dimanche à l'intérieur d'une académie de police prise à l'aube par des rebelles, dans la province d'Alep dans le nord de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les rebelles ont pris de larges parties de l'école de police située dans la localité de Khan al-Assal lors d'affrontements violents qui avaient éclaté il y a huit jours", a précisé l'OSDH.

L'ONG n'a pas fait état encore des pertes humaines dans les rangs des combattants rebelles qui avaient pris d'assaut samedi l'académie où les combats ont duré toute la nuit.

Khan al-Assal est le dernier bastion du régime dans la région ouest de la province d'Alep.

Plus au nord, des rebelles ont pris le contrôle d'une prison dans la province de Raqa, libérant "des centaines" de détenus, a affirmé l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins sur place.

"L'armée s'est retirée de la prison centrale de Raqa après des affrontements qui ont duré plusieurs jours", a-t-elle précisé.

Des combattants du Front jihadiste al-Nosra et d'autres groupes rebelles ont pris la prison tard dans la nuit de samedi, "et ont libéré des centaines de prisonniers", a précisé l'ONG basée en Grande-Bretagne.

Certains autres détenus ont été transférés dans la ville voisine de Tal Abiad, où ils seront traduits devant un "tribunal islamique", a-t-elle ajouté.

Samedi, au moins 156 personnes sont mortes dans les violences, selon un bilan de l'OSDH alors que le conflit fait des dizaines de morts tous les jours dans le pays dévasté par près de deux ans de guerre.

Située sur l'Euphrate, Raqa est une ville stratégique près de la frontière avec la Turquie, où des dizaines de soldats et rebelles ont été tués samedi dans de violents combats.

rd-rm/tp

PLUS:afp