NOUVELLES

Yémen: reprise des violences à Aden, un mort et quatre blessés (hôpital)

02/03/2013 07:38 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT

Une personne a été tuée et quatre autres ont été blessées par balle samedi matin dans de nouveaux affrontements opposant les forces de l'ordre à des séparatistes sudistes armés à Aden, a indiqué une source hospitalière dans cette ville du sud du Yémen.

Le corps d'un homme tué par balle, identifié comme étant Radouane al-Habachi, a été transporté à l'hôpital Nakib, a indiqué à l'AFP un responsable de cet établissement précisant que la victime avait été touchée près d'un barrage des forces de sécurité.

Ce responsable avait auparavant fait état de quatre blessés admis à l'hôpital après des échanges de tirs dans plusieurs quartiers de la ville, qui a connu un calme relatif depuis les violences ayant fait neuf morts entre les 21 et 26 février.

Selon des habitants, des forces de police se sont déployées dans la ville pour dégager des routes obstruées par des blocs de pierre et des pneus posés par des partisans de l'ancien vice-président Ali Salem Al-Baïd.

Mais elles se sont heurtées à des séparatistes armés qui ont appelé dans la nuit à une campagne de désobéissance civile dans la grande ville du sud.

Aden était pratiquement paralysée en milieu de journée en raison de ces violences, toujours selon des habitants.

La tendance dure du Mouvement sudiste, dirigée par M. Al-Baïd qui vit en exil au Liban, réclame la sécession du Sud, un état indépendant jusqu'en 1990, et refuse de participer au dialogue national, qui doit débuter le 18 mars.

Ce dialogue est destiné à élaborer une nouvelle Constitution et préparer les élections prévues en février 2014, au terme d'une période de transition de deux ans, après le départ négocié de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.

En visite à Aden, le président Abd Rabbo Mansour Hadi, qui avait appelé les sudistes à participer au dialogue et promis des mesures d'apaisement pour mettre fin aux violences, a rencontré des dirigeants autonomistes samedi.

Selon une source du Mouvement sudiste, il s'est entretenu notamment avec Ahmed Ben Férid al-Souraimeh, qui a regagné jeudi le Yémen après un exil à Oman où il vivait depuis la guerre de sécession de 1994, remportée par les nordistes.

Le président Hadi avait l'intention, selon son entourage, de rencontrer un autre dirigeant sudiste influent, Hassan Baoum, mais ce dernier a quitté Aden vendredi pour sa province du Hadramout, dans le sud-est du pays.

faw/mh/tg/feb

PLUS:afp