NOUVELLES

Un quotidien officiel syrien critique "la politique de tromperie" américaine

02/03/2013 04:42 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

Le quotidien officiel syrien as-Saoura a critiqué samedi "la politique de tromperie" américaine concernant le conflit en Syrie, après la décision de Washington de fournir des aides directes à l'opposition qui combat le régime du président Bachar al-Assad.

Les déclarations "contradictoires" du secrétaire d'Etat américain John Kerry lors de sa tournée européenne, "prônant à la fois une solution politique en Syrie et annonçant des aides directes aux groupes terroristes, reflètent la politique de mensonge et de tromperie de Washington", écrit le quotidien.

"Les promesses américaines de fournir davantage d'aides militaires et logistiques aux gangs terroristes est une invitation claire (..) à intensifier les actes de violence, d'assassinat et de destruction", poursuit as-Saoura selon qui ces "gangs (...) s'entraînent militairement dans les pays voisins notamment dans les camps d'Erdogan", le Premier ministre turc.

Les autorités syriennes considèrent les opposants et rebelles comme des terroristes financés et entraînés militairement par des pays comme le Qatar, l'Arabie saoudite et la Turquie.

Selon le quotidien américain New York Times, qui cite des responsables à Washington, la CIA entraîne des rebelles syriens en Jordanie depuis 2012, même si aucun arsenal n'a été livré.

Jeudi, lors de la réunion des Amis du peuple syrien à Rome, Washington a annoncé pour la première fois des aides directes non létales à la rébellion, sans toutefois franchir le pas de la livraison d'armes.

L'Union européenne a de son côté formellement reconduit les sanctions contre Damas et autorisé la fourniture d'équipements non létaux et d'une aide technique pour assurer la protection des civils pris dans le conflit.

rm/sk/tg/feb

PLUS:afp