POLITIQUE

Keystone XL: Boehner exhorte Obama d'accepter le projet après une évaluation environnementale favorable

02/03/2013 03:52 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT
Getty Images
Conservative leader Stephen Harper waves to supporters gathered at the Telus Convention Centre in Calgary, Alberta, May 2, 2011 as he celebrates the election of a Conservative majority government in the federal election. Canadian Prime Minister Stephen Harper won re-election Monday at the head of an elusive majority government, the first for his Conservative Party since 1988, television projections showed. In a ground-breaking election full of firsts, the left-leaning New Democratic Party was on course to surge past the Liberals, who governed for most of the last century, and become Canada's official opposition. Capping a disastrous night for the separatist Bloc Quebecois, their leader Gilles Duceppe lost his seat two decades after he was first elected to parliament and the party was set to be reduced to just two seats, from 47. AFP PHOTO / GEOFF ROBINS (Photo credit should read GEOFF ROBINS/AFP/Getty Images)

WASHINGTON - L'évaluation environnementale réalisée par le département d'État américain démontre que le projet d'oléoduc Keystone XL devrait être approuvé, selon ses partisans.

Selon le rapport rendu public vendredi, le projet que caresse la société TransCanada n'aurait aucun impact significatif sur les ressources se trouvant le long du trajet prévu pour l'oléoduc, entre l'Alberta et le golfe du Mexique.

Car le Canada exploitera ses sables bitumineux «avec ou sans le projet proposé», et l'oléoduc ne semble pas non plus poser de plus grands risques à l'environnement que d'autres moyens de transport, soutient-on dans l'analyse effectuée par le département d'État.

Le chef de la majorité républicaine à la Chambre des représentants, John Boehner, a affirmé que ce rapport démontrait encore une fois que rien ne justifiait le blocage du projet et a exhorté le président Barack Obama à y donner le feu vert, pour le bien de la classe moyenne.

Les conclusions n'ont pas rassuré les écologistes qui s'opposent depuis des années au projet, symbole pour eux du «pétrole sale».

Ils soutiennent que l'oléoduc comporte des risques importants pour les communautés ainsi que pour la faune et flore se trouvant sur son trajet et interprètent les résultats du rapport du département d'État d'une toute autre manière.

En se basant sur de fausses prémisses — entre autres, celle que l'industrie des sables bitumineux continuerait à se développer avec ou sans le projet Keystone XL —, le département a fait fausse route, plaident les opposants au projet de 7 milliards $.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation à Washington