NOUVELLES

Deux jeunes garçons tués par les forces internationales en Afghanistan

02/03/2013 05:25 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT

KABOUL - Les forces internationales ont accidentellement tué deux garçons afghans lors d'une opération dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé samedi la coalition dirigée par les États-Unis.

Le général Joseph Dunford, commandant des forces américaines et alliées en Afghanistan, a présenté ses excuses personnelles et ses condoléances aux proches de deux garçons, affirmant que la coalition assumait l'entière responsabilité de leur mort.

Selon un communiqué publié par la coalition, les deux garçons ont été tués jeudi, quand les forces internationales ont tiré sur ce qu'elles pensaient être des insurgés dans le district de Shahid-e Hasas, dans la province d'Uruzgan. Une équipe d'enquêteurs afghans et de l'OTAN s'est rendue dans le district samedi et a rencontré des dirigeants locaux, précise le communiqué.

Les décès de civils causés par les forces internationales représentent une source de tension majeure avec le gouvernement afghan depuis le début de la guerre, il y a près de 12 ans.

D'après un récent rapport des Nations unies, 2754 civils afghans ont été tués l'an dernier dans différents incidents, une baisse de 12 pour cent par rapport à 2011, avec 3131 civils tués.

Mais le nombre de civils tués dans les six derniers mois de 2012 a augmenté, ce qui laisse penser que l'Afghanistan continuera probablement de vivre des violences continues alors que les talibans et d'autres insurgés se battent pour étendre leur emprise sur des territoires laissés vacants par le départ des forces américaines et internationales.

Les Nations unies affirment que les talibans et les autres insurgés sont responsables de 81 pour cent des incidents qui se sont soldés par des civils morts ou blessés, tandis que huit pour cent des incidents sont attribuables aux forces pro-gouvernementales. La responsabilité des autres incidents n'a pas pu être déterminée.

Le nombre d'incidents attribués aux forces américaines et alliées a diminué de 46 pour cent l'an dernier, avec 316 morts et 271 blessés. La plupart des victimes ont été tuées dans des frappes aériennes des États-Unis et de l'OTAN, mais ce nombre a également baissé de près de la moitié l'an dernier, pour un total de 126 décès, dont 51 enfants.

PLUS:pc