NOUVELLES

Des soldats du régime syrien blessés soignés en Irak (gouvernement irakien)

02/03/2013 11:36 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT

Quatre soldats loyaux au régime syrien, blessés lors d'affrontements dans leur pays près de la frontière irakienne, sont actuellement soignés dans un hôpital du nord de l'Irak, a indiqué samedi le porte-parole du ministère irakien de la Défense.

"Quatre soldats syriens blessés ont été transférés à l'hôpital Rabia, proche du point de passage de Yaaroubiyé", reliant la province syrienne de Hassaka à la province irakienne de Ninive, a indiqué Mohammed al-Askari à l'AFP par téléphone.

"Il y a des heurts entre les deux parties en territoire syrien, mais en tant que force irakienne, nous n'avons rien à voir avec ceci, et nous n'avons pas interféré" en dépit du fait que des tirs venus des deux camps ont atterri en territoire irakien, a indiqué M. Askari.

Un officier de la police des frontières, Abdul Nasser al-Chammari a indiqué que d'intenses combats se déroulaient samedi du côté syrien de la frontière, mais que les forces irakiennes n'avaient pas ouvert le feu.

Un autre officier de ce corps, Mohammed al-Chammari, a de son côté précisé que des avions de combats syriens menaient des raids en territoire syrien.

L'Irak s'est toujours refusé à appeler au départ du président syrien Bachar al-Assad, qui fait face depuis près de deux ans à un soulèvement devenu rébellion armée, se contentant d'appeler à la fin des violences.

Mais les Etats-Unis ont poussé à maintes reprise le gouvernement irakien à ne plus autoriser le survol de son territoire par les avions en provenance de l'Iran, allié de Damas, et à destination de la Syrie, qui selon WAshington transportent du matériel destiné aux forces gouvernementales.

Vendredi, l'armée syrienne avait repris aux jihadistes rebelles le contrôle de Yaaroubiyé, important poste-frontière avec l'Irak, après plusieurs heures de combats, mais a perdu le contrôle de deux villes dans cette même région, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les forces gouvernementales ont réussi à reprendre le contrôle du passage de Yaaroubiyé, moins de 24 heures après sa prise par les combattants du Front Al-Nosra" et d'autres brigades rebelles, avait annoncé cette organisation qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires en Syrie.

L'armée a aussi "conquis plus de la moitié de la ville de Yaaroubiyé", a précisé l'OSDH.

Les combattants d'Al-Nosra, groupe jihadiste inscrit par les Etats-Unis sur la liste des organisations terroristes, avaient pris jeudi le poste-frontière à l'issue de violents combats.

str-mah/wd/cnp/vl

PLUS:afp