NOUVELLES

Des obus en provenance de Syrie s'abattent sur le plateau du Golan israélien

02/03/2013 09:03 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT

Des obus tirés samedi, vraisemblablement du territoire syrien, se sont abattus sur la partie du plateau du Golan occupée par Israël, sans faire ni victime ni dégât, a indiqué l'armée israélienne.

"Plusieurs obus ont atterri et ont été retrouvés dans une zone inhabitée dans le sud du plateau du Golan, très probablement en raison des combats en Syrie", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'armée israélienne.

Les responsables israéliens attribuent la chute récurrente d'obus syriens en territoire sous contrôle israélien à des "erreurs de tirs", lors d'affrontements entre l'armée syrienne et les rebelles à proximité de la frontière.

Les chutes d'obus n'ont fait "aucune victime et aucun dégât. L'incident a été rapporté aux forces des Nations Unies et les soldats des forces de défense israéliennes continuent de fouiller la zone", a-t-il ajouté.

La situation s'est tendue sur le plateau du Golan depuis le début de la crise syrienne en mars 2011, mais les incidents --obus syriens tombant côté israélien et tirs de semonce israéliens-- sont restés jusqu'à présent limités.

Mercredi, un obus s'était déjà abattu sur le centre du plateau du Golan, sans faire ni victime ni dégât.

L'armée israélienne avait par ailleurs indiqué mercredi que six des sept Syriens blessés il y a une dizaine de jours dans des affrontements en Syrie sur le plateau du Golan et soignés en Israël avaient quitté l'hôpital à Safed (nord) après la fin de leur traitement. Le septième, grièvement blessé, est resté hospitalisé.

Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan qu'il a annexés en 1981, une décision que n'a jamais reconnue la communauté internationale, et construit une nouvelle barrière de sécurité le long de sa ligne de démarcation. Environ 510 km2 du Golan restent sous contrôle syrien.

jjm/tg/cnp

PLUS:afp