NOUVELLES

Des dizaines de morts dans des combats à Raqa dans le nord syrien (ONG)

02/03/2013 03:28 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

Des dizaines de soldats et rebelles ont été tués samedi dans de violents combats dans les faubourgs de la ville de Raqa, dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque, a indiqué une ONG.

"Des accrochages sanglants opposent plusieurs bataillons rebelles aux forces régulières dans les faubourgs de Raqa (550 km au nord-est de Damas) et des explosions étaient entendues dans la ville où des colonnes de fumée s'élevaient vers le ciel", selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"L'armée bombarde plusieurs quartiers de la ville ainsi que ses faubourgs et les combats ont causé la mort de dizaines de soldats et de rebelles", a poursuivi l'ONG qui n'était pas en mesure pour le moment de donner un bilan précis.

Selon l'OSDH et les militants sur place, les hélicoptères de l'armée sont entrés en action pour bombarder les positions rebelles.

Située sur l'Euphrate, Raqa est une ville stratégique près de la frontière avec la Turquie, où vivaient en temps normal 240.000 habitants. Mais de nombreux déplacés sont venus s'y installer depuis le début du conflit il y a près de deux ans.

Pour l'agence officielle syrienne Sana, "l'armée a repoussé des groupes terroristes armés (rebelles ndlr) qui procèdent à des agressions et actes de sabotage dans les secteurs nord-est autour de Raqa, leur infligeant des pertes considérables".

"Les groupes terroristes ont tenté d'attaquer des barrages de l'armée près de la prison centrale de Raqa (...) tuant et blessant nombre d'entre eux", précise Sana.

Ailleurs dans le pays, des chars ont bombardé des enclaves rebelles dans la province centrale de Hama (centre), tandis que des accrochages se déroulaient sur la route reliant les localités de Kafr Nabouda et Qalaat al-Madiq, dans le nord-ouest de cette région, selon l'OSDH qui bénéficie d'un réseau de militants, médecins et avocats à travers le pays.

Près de la capitale, des combats ont également eu lieu à Daraya, une enclave rebelle au sud-ouest de Damas que l'armée, malgré ses renforts, n'arrive pas à reprendre depuis plusieurs mois aux rebelles. Les soldats ont aussi bombardé la ville voisine de Mouadamiya al-Cham ainsi que Douma (nord-est) et Yabroud (nord), a précisé l'OSDH.

A Damas, les troupes ont pilonné aux obus de mortier le camp palestinien de Yarmouk, selon l'OSDH.

A deux semaines du 2e anniversaire du début du conflit qui a fait selon l'ONU plus de 70.000 morts, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a prévenu qu'une solution militaire conduirait à une "dissolution" du pays, réitérant son appel au dialogue adressé à l'opposition et au pouvoir.

ser-rm/vl

PLUS:afp