NOUVELLES

Coupe du monde - Kvitfjell/descente: Théaux assemble le puzzle

02/03/2013 10:15 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT

Le Français Adrien Théaux, 28 ans, a assemblé le puzzle des nombreux facteurs et impondérables, dont celui très important du vent, pour s'imposer samedi au bas de la descente de Kvitfjell (Norvège), la deuxième victoire de sa carrière en Coupe du monde de ski alpin.

"Chanceux ? Je ne sais pas quelles étaient les conditions pour les autres. Je me sentais bien, et j'ai fait le travail", a remarqué le Savoyard.

Au terme d'un parcours raccourci, le skieur de Val Thorens a devancé le favori norvégien Aksel Lund Svindal, de 19/100e, et l'Autrichien Klaus Kröll, déjà trois fois vainqueur sur la piste norvégienne, de 50/100e.

En raison du vent soufflant en rafales au sommet, le départ avait été donné au niveau de celui de la descente dames, soit une quinzaine de secondes et la partie technique en moins, ce qui n'avantageait pas à priori Théaux.

"Oui, c'est un peu tard. Ce podium n'est pas venu pour les Championnats du monde, mais c'est toujours très bien de remporter une course de Coupe du monde". Le Français a ainsi résumé une saison bien lancée par une deuxième place, en super-G, fin novembre à Lake Louise (Canada), avant que des fautes ponctuelles, au fil des épreuves, ne l'écartent régulièrement des places qui comptent.

"Chaque fois, il y avait du bon, même du très bon, sur certaines sections, mais toujours une faute pour gâcher la performance", a rappelé Théaux, dont le premier succès sur le circuit majeur, déjà en descente, avait été obtenu lors des finales de Lenzerheide (Suisse), le 16 mars 2011.

Comme un signe, l'épilogue de la saison 2012-2013 est organisé dans la même station des Grisons, dans moins de deux semaines.

En attendant, à Kvitfjell, sur la piste des Jeux de 1994, Théaux a conjugué science de la glisse et précision technique, notamment sur un pied gauche parfaitement négocié pour emmagasiner de la vitesse en vue du schuss d'arrivée balayé par le vent.

Svindal revient au classement général à 129 points de l'Autrichien Marcel Hirscher, qui ne participe pas aux épreuves de vitesse. De plus, le Nordique conforte sa place de leader au classement de la descente, à une course de la fin, avec désormais 58 points de marge sur Kröll.

Dans la discipline reine, il est donc tout près de rejoindre Lasse Kjus, dernier représentant des +Attacking Viking+ à avoir décroché le petit globe, en 1999. "Je ne suis pas quelqu'un qui regarde ce qui s'est passé avant, ce que j'ai déjà gagné et pas encore gagné. Mais le globe de descente, je le prends volontiers", a souligné le colosse.

Reste que Svindal n'a toujours pas gagné à Kvitfjell. Dimanche, en super-G, discipline qu'il domine largement, l'occasion s'offre à lui de vaincre enfin le signe indien.

asc/dac

PLUS:afp