BIEN-ÊTRE

Running minimaliste ou pas ... le débat reste ouvert

01/03/2013 06:07 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

Les avocats de la course minimaliste ou barefoot avancent que ce type de running limite les douleurs de dos, car elle encourage les petites foulées et l'attaque par l'avant du pied.

Des chercheurs de l'université du Nevada (Las Vegas) ont recruté 43 coureurs pour une expérience sur tapis de course pour voir si l'attaque par l'avant du pied ou par le talon pouvait augmenter ou réduire les lordoses lombaires, un déclencheur fréquent des maux de dos.

Ils ont noté que le fait de courir avec une foulée qui attaque par l'avant du pied "ne faisait pas de différence quant à la quantité de flexion ou d'extension sur la colonne lombaire". 

Les résultats de leurs recherches sont parus dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise.

Cependant, l'attaque par le talon produit une plus grande onde de choc dans tout le corps, ce qui, selon Runner's World pourrait être en lien avec les longues foulées des coureurs en chaussures. 

Par ailleurs, lors de l'étude, les personnes qui avaient l'habitude d'atterrir naturellement sur l'arrière du pied rapportaient se sentir plus à l'aise avec cette façon de courir que lorsqu'on leur a demandé de changer leur foulée pour atterrir sur l'avant du pied. Mais Runner's World explique que ce fait est normal : "ce dont on a l'habitude est presque toujours plus confortable que quelque chose de nouveau".