NOUVELLES

Rigueur américaine: bientôt davantage d'attente pour les demandeurs de visas

01/03/2013 09:46 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

Conséquence de la rigueur économique qui s'enclenche vendredi aux Etats-Unis, les demandeurs de visas à l'étranger pourraient attendre plus longtemps avant d'obtenir un rendez-vous dans les consulats américains.

Le département d'Etat, qui gère le réseau diplomatique américain, va comme le reste des agences gouvernementales réduire "automatiquement" ses dépenses à partir de vendredi, et diminuer les horaires de ses employés consulaires.

Mais pour répondre à la demande, il avait énormément embauché dans des pays comme le Brésil, l'Inde et la Chine, "là où il y a beaucoup de gens de la classe moyenne qui essaient de venir aux Etats-Unis pour la première fois pour une visite et dépenser de l'argent", a expliqué un porte-parole, Patrick Ventrell, cette semaine.

Environ 66 millions de touristes se sont rendus aux Etats-Unis en 2012, créant 168 milliards de dollars d'activité économique, soit 20% de plus qu'en 2011.

Les Français, comme les ressortissants de 36 autres pays, sont dispensés de visas de touristes pour des séjours touristiques de moins de 90 jours aux Etats-Unis, mais les citoyens des autres pays doivent faire une demande de visa.

Aujourd'hui 90% des demandeurs obtiennent un rendez-vous en moins de trois semaines, en moyenne sur l'ensemble du réseau. En Chine, l'attente est d'environ cinq jours, tandis qu'à Sao Paolo, elle est passé de 140 à deux jours grâce aux nouveaux effectifs.

Mais la demande continue d'augmenter: rien qu'en Chine, 1,2 million d'entretiens ont été réalisés en 2012, soit près de deux fois plus qu'en 2010 (650.000). Au Brésil, leur nombre est passé de 540.000 en 2010 à plus d'un million en 2012.

"Nous estimons qu'un emploi américain est créé pour 65 visiteurs aux Etats-Unis", explique Patrick Ventrell.

jkb/ico/are

PLUS:afp