NOUVELLES

Northug mène la Norvège à la victoire au relais 4 x 10 km, le Canada 12e

01/03/2013 10:24 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

VAL DI FIEMME, Italie - Le légendaire fondeur norvégien Petter Northug a mené la Norvège à son deuxième titre mondial d'affilée au relais 4 x 10 km, vendredi, alors qu'il a devancé de justesse le Suédois Calle Halfvarsson dans le sprint final.

Tord Asle Gjerdalen, Eldar Roenning, Sjur Roethe et Northug ont complété le tracé en une heure, 41 minutes et 37,2 secondes. Ils ont ainsi battu la formation suédoise composée de Daniel Richardsson, Johan Olsson, Marcus Hellner et Halfvarsson par 1,2 seconde.

«Je suis déçu après avoir été si près de l'or, mais Petter était trop fort aujourd'hui, a commenté Halfvarsson. Mais il y aura des Jeux olympiques l'an prochain et je devrai mieux attaquer à ce moment-là.»

La Russie a terminé troisième à 2,4 secondes de la Norvège, et ainsi privé l'Italie du plaisir de gagner sa première médaille des présents Championnats du monde, tenus chez elle. Les Italiens ont raté le podium par une marge de 0,2 seconde.

Le Canada, qui espérait accéder au podium dans cette épreuve, a pris le 12e rang en 1:44:16,5. Alex Harvey, le dernier à courir après ses compatriotes Len Valjas, Devon Kershaw et Ivan Babikov, a réussi un chrono de 24:19,0, ce qui s'est avéré deux dixièmes de seconde plus rapide que Northug, le meilleur temps canadien du jour et le 17e temps, tous concurrents confondus.

«On savait qu'on pouvait se battre pour un podium mais pour y parvenir, ça prenait quatre gars dans une bonne journée. Ça n’a pas été le cas aujourd’hui. Ce n’est pas la fin du monde, il faut tourner la page et on va se reprendre l’an prochain aux Jeux olympiques», a déclaré Harvey, qui disputera sa dernière épreuve des Mondiaux, dimanche, à l'occasion du 50 km en départ de masse, style classique.

La Norvège, la Suède, la Russie et l'Italie se sont détachés du peloton au dernier tour, puis Halfvarsson a attaqué dans la dernière montée et il semblait en voie de résister à Northug au moment d'amorcer le dernier droit.

Northug, qui n'a jamais perdu une course après s'être retrouvé dans une telle position, a toutefois dépassé Halfvarsson avec 100 mètres à faire et il a décroché son neuvième titre mondial en carrière.

«La dernière portion a été très tactique, avec quatre ou cinq équipes ensemble, a décrit Northug. Comme à chaque championnat de relais, tout le monde gardait sa puissance pour la fin, tout le monde attendait que l'autre attaque et ça n'est jamais arrivé.

«Je m'attendais à ce que l'Italie attaque tôt, mais ça n'a pas été le cas. J'ai juste essayé de rester près en vue du dernier tour et j'ai réussi.»

PLUS:pc