NOUVELLES

Mondiaux-2013 - Relais 4x10 km: la Norvège et Northug comme d'habitude

01/03/2013 10:47 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

La Norvège a prolongé son invincibilité en relais lors des Championnats du monde 2013 grâce au finish de sa star Petter Northug qui a relégué une fois de plus la Suède au rang de simple dauphin, vendredi à Tesero (nord).

Il faut remonter à 1999 pour trouver trace d'une défaite de la Norvège dans un relais masculin des Championnats du monde: à Ramsau (Autriche), les Norvégiens avaient été battus par les Autrichiens.

Depuis, les Norvégiens font la loi grâce notamment à Northug, finisseur lors des quatre derniers relais victorieux (2007, 2009, 2011, 2013).

Comme à son habitude, Northug a fait son show, arrêtant après trois kilomètres littéralement de skier pour montrer qu'il était le patron et qu'il dictait le rythme.

Cette péripétie a permis à certaines nations de retrouver espoir brièvement, mais la Suède, la Russie et l'Italie ne l'entendaient pas de cette oreille et ont tout tenté pour mettre à mal la suprématie norvégienne.

Le Suédois Calle Halfvarsson a cru dans la dernière montée avoir décramponné Northug, mais le champion du monde 2013 du 15 km est revenu dans la descente et l'a débordé tout en puissance pour offrir à son pays son septième titre des Mondiaux-2013.

"On avait confiance dans le finish de Petter, on savait qu'en cas d'arrivée groupée, il répondrait présent", a admis son partenaire, Sjur Roethe.

"Je m'attendais à ce quelqu'un attaque dans la dernier tour, le Russe ou l'Italien, mais il ne s'est rien passé et j'ai juste eu à être placé dans les trois premiers dans la dernière montée", a confirmé Northug.

"La Norvège est dans cette configuration imbattable, mais on travaille pour les battre l'an prochain" à Sotchi, a assuré Sergey Ustiugov, médaillé de bronze avec la Russie.

Northug qui a empoché le 9e titre mondial de sa carrière, sa 12e médaille dans un Championnat du monde, n'a une fois n'est pas coutume pas trop chambré ses rivaux suédois et a même salué le roi de Suède, présent dans la tribune d'honneur.

Un petit différend opposait le souverain suédois, grand connaisseur de ski nordique, au roi du fond norvégien. Le premier avait trouvé Northug, battu par le Suédois Olsson "bien fatigué" lors de l'étape de Coupe du monde de Davos (Suisse), la dernière avant les Mondiaux, ce à quoi l'intéressé avait répondu d'un très peu respectueux: "Le roi aussi avait l'air fatigué".

Avant les deux dernières épreuves de ski de fond, le 30 km dames samedi et le 50 km messieurs, la Norvège a remporté quatre des cinq épreuves féminines et deux des cinq épreuves masculines.

Elle domine également le tableau des médailles avec 17 médailles, dont 14 en ski de fond. Le record d'Oslo 2011 (20 médailles) est encore dans le viseur.

jr/bpa

PLUS:afp