NOUVELLES

Longs fers droits: les Américains ne sont pas sur la même longueur d'ondes

01/03/2013 01:27 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

ST. ANDREWS, Royaume-Uni - La requête visant à interdire les longs fers droits au golf obtient davantage d'appuis de la part des golfeurs internationaux que des Américains, a déclaré vendredi le Royal & Ancient Golf Club.

Le R&A et l'Association américaine de golf (USGA) ont dévoilé la proposition de modification d'un règlement le 28 novembre dernier. Puisqu'il s'agit d'un sujet délicat, les deux institutions ont permis une période de 90 jours au cours de laquelle les golfeurs pouvaient faire part de leurs commentaires. Cette période de «discussions» a pris fin jeudi.

Par communiqué, le R&A a indiqué qu'il se rendait bien compte que le sujet «a été particulièrement délicat aux États-Unis, mais mieux accueilli par les golfeurs internationaux».

Le circuit de la PGA et l'Association des golfeurs professionnels des États-Unis (PGA of America) ont déjà annoncé leur opposition à l'interdiction des coups roulés avec point d'ancrage, la méthode utilisée par les utilisateurs de longs fers droits appuyés soit sur le ventre, soit sur la poitrine. Aucun autre circuit ou association n'a publiquement signifié son intention de s'opposer à cette interdiction.

Les deux institutions ont émis des communiqués séparément, vendredi, et évalueront chacun de leur côté les commentaires reçus avant de prendre une décision.

Trois des cinq derniers vainqueurs de tournois majeurs ont utilisé un long fer droit pour la conquête de leur titre.

PLUS:pc