DIVERTISSEMENT

La Légende de Sarila, un premier film d'animation québécois en 3D (PHOTOS)

01/03/2013 05:15 EST | Actualisé 01/03/2013 05:28 EST
La Legende de Sarila

Attention, les studios américains n’ont qu’à bien se tenir, car aujourd’hui sort sur nos grands écrans La Légende de Sarila, le premier film d’animation québécois en 3D. Signée par la réalisatrice Nancy Florence Savard, cette œuvre splendide et ambitieuse nous transporte parmi les Inuits dans les contrées glaciales du Grand Nord. Plusieurs comédiens connus ont prêté leur voix aux personnages du long métrage dont Mariloup Wolfe, Maxime Le Flaguais et Mario St-Amand. Entrevues.

Réaliser La Légende de Sarila n’a pas été de tout repos. Il aura fallu près d’une décennie pour que le projet puisse enfin voir le jour. «En 2001, Pierre Tremblay et Roger Harvey sont venus me voir avec un synopsis. Pierre, professeur en histoire de l’art, connaît bien le Grand Nord pour y avoir vécu quelques années. Tandis que Roger a déjà scénarisé des émissions pour enfants. Leur histoire m’intéressait beaucoup, mais je les ai prévenus que l’aventure risquait d’être longue», raconte Nancy Florence Savard.

La cinéaste concède volontiers n’avoir pas su à l’époque que cela prendrait dix ans. «Réaliser La Légende de Sarila a été en soi une véritable aventure. Mais quand vous êtes lancé, c’est dur de s’arrêter en chemin, surtout que l’animation est une technique qui prend du temps», dit-elle.

Le résultat est époustouflant. Doté d’un budget de 8,5 millions de dollars, le film peut facilement rivaliser avec de grosses productions américaines qui coûtent souvent beaucoup plus chères. Par exemple, la dernière production de Disney Les Mondes de Ralph avait un budget de 165 millions de dollars. «Bien que nos finances étaient limitées, il a fallu chercher des solutions sans jamais trahir ou pervertir l’essence de l’œuvre. L’équipe d’animation s’est d’ailleurs investie totalement sur le film en faisant preuve d’une incroyable inventivité», déclare la réalisatrice.

Une histoire bien de chez nous

La Légende de Sarila nous transporte donc en 1910 quelque part dans le Grand Nord québécois. Les membres d’une communauté inuite n’ont bientôt plus de nourriture. Une malédiction semble rôder dans les parages puisque les chasseurs reviennent chaque fois bredouilles. Mais, il faut faire vite, puisque la famine guette au bout du chemin.

«Saya, la sage-femme et guérisseuse sait qu’il existe une sorte de terre promise où le gibier est abondant, mais seuls les cœurs purs auront le droit de pénétrer dans cet eldorado nommé Sarila», explique l’acteur Maxime Le Flaguais qui interprète la voix de Poutoulik, un des jeunes chasseurs et fils du chef.

Celui-ci, accompagné de sa fiancée Apik et du valeureux Markussi, décide de partir en quête de Sarila. «Mais le périple ne sera pas si facile parce que le maléfique Chaman Croolik fera tout pour les en empêcher», poursuit Le Flaguais qui a adoré cette expérience de doublage.

«Durant le récit, mon personnage va être possédé par un mauvais esprit qui va l’obliger à agir avec beaucoup de méchanceté. Cela a été une opportunité de pouvoir jouer à la fois le bon et le vilain dans une même histoire », dit-il.

Plaisir partagé par Mariloup Wolfe qui fait la voix d’Apik. Bien que la comédienne en ait à sa troisième expérience (Histoire de jouet 3 et Rois du surf), elle avoue ressentir toujours un peu de fébrilité avant l’enregistrement. «À chaque fois, c’est un nouveau défi. En ce qui concerne La Légende de Sarila, je pouvais vraiment mettre à mon personnage une couleur personnelle. De plus, ce qui s’est avéré fort agréable, c’est de pouvoir se retrouver au studio avec les autres acteurs. Je crois que cela a permis de créer une belle dynamique qui d’ailleurs se ressent bien dans le film», affirme-t-elle.

Mariloup s’est tout de suite attaché à Apik. «C’est une jeune fille courageuse qui possède un fort caractère. Elle veut s’émanciper des traditions ancestrales qui l’empêchent de réaliser ses rêves. Elle va tout faire pour y arriver sans jamais sacrifier ses amitiés. La Légende de Sarila est surtout un film sur l’entraide et la communauté. C’est une oeuvre avec de belles valeurs», dit-elle.

La Légende de Sarila – Alliance Vivafilm – Film d’animation – 82 minutes – Sortie en salles le 1er février 2013 – Canada, Québec.

Rendez-vous sur Zabmag.com pour plus d'infos cinéma.

EN IMAGES:

INOLTRE SU HUFFPOST

La Légende de Sarila