NOUVELLES

Kim Jong-un est «un gars génial», affirme le basketteur Dennis Rodman

01/03/2013 05:13 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

PYONGYANG, Corée du Nord - Le basketteur américain Dennis Rodman a achevé sa visite improbable en Corée du Nord vendredi en qualifiant le dirigeant Kim Jong-un de «gars génial» et en affirmant que son père et son grand-père étaient «de grands leaders», une déclaration qui a attiré l'attention du gouvernement américain.

Dennis Rodman, qui est devenu cette semaine l'Américain le plus connu à rencontrer Kim Jong-un depuis qu'il hérité du pouvoir de son père, Kim Jong-il, en 2011, a assisté à une partie de basketball jeudi avec le dirigeant autoritaire, avant d'être reçu à dîner dans son palais.

À l'aéroport Sunan de Pyongyang, où il s'apprêtait vendredi à partir pour Pékin, Rodman a déclaré qu'il était «incroyable» que les Nord-Coréens soient «si honnêtes». Il a ajouté que Kim Jong-il et Kim Il-sung, le fondateur de la Corée du Nord, étaient «de grands leaders».

«Il est fier, son pays l'aime — non, il ne l'aime pas, il l'adore», a-t-il dit au sujet de Kim Jong-un. «Et devinez quoi? Je l'ai adoré aussi. Ce gars est vraiment génial.»

À son arrivée à Pékin, Rodman a ignoré les journalistes qui l'attendaient et n'a fait aucune déclaration.

La visite de Dennis Rodman à Pyongyang a commencé lundi, alors que les relations sont particulièrement tendues entre Washington et Pyongyang après l'essai nucléaire souterrain mené par la Corée du Nord il y a deux semaines.

Le département d'État américain a pris ses distances vendredi avec la visite de Dennis Rodman en Corée du Nord et ses déclarations sur Kim Jong-un, affirmant qu'elles ne représentaient pas les États-Unis.

«Le régime nord-coréen a un bilan des droits de la personne horrifiant, probablement le pire bilan dans le monde», a déclaré un porte-parole du département d'État, Patrick Ventrell, devant les journalistes à Washington. Il a accusé le régime nord-coréen de priver le peuple de nourriture, d'abris et d'eau et de maintenir des camps de travail forcé.

M. Ventrell a aussi critiqué le régime pour le traitement royal réservé aux vedettes du basketball.

«Le régime dépense de l'argent pour du vin et des repas pour des visiteurs étrangers alors qu'il devrait nourrir son propre peuple», a-t-il dit.

Dennis Rodman s'est rendu à Pyongyang avec trois membres des Harlem Globetrotters, un correspondant de la société médiatique VICE et une équipe de production pour tourner un épisode en Corée du Nord en vue d'une nouvelle série de la chaîne HBO.

Kim Jong-un, un vrai mordu de basketball, a déclaré à l'ancien joueur des Bulls de Chicago qu'il espérait que sa visite permettrait de briser la glace entre les États-Unis et la Corée du Nord, selon le fondateur de VICE, Shane Smith.

PLUS:pc