NOUVELLES

Barroso au Maroc pour un accord renforçant le libre échange avec l'UE

01/03/2013 11:47 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

Le Maroc et l'Union européenne (UE) ont lancé vendredi les négociations pour un Accord de libre échange complet et approfondi (Aleca) à l'occasion de la visite à Rabat du président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

Cet accord "donnera un meilleur accès au marché de part et d'autre, et améliorera l'environnement des affaires, afin qu'il devienne plus prévisible et plus stable", a déclaré M. Barroso à la presse après une rencontre avec le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane.

"Aujourd'hui, nous lançons la négociation d'un accord pour faciliter les procédures d'octroi des visas pour certaines catégories de personnes, en particulier les étudiants, les chercheurs et les hommes et femmes d'affaires", a-t-il ajouté.

Selon M. Barroso, qui devait rencontrer ensuite le roi Mohammed VI, le Maroc "bénéficiera, dans la période de 2011-2013, de 660 million d'euros en assistance pour appuyer son développement économique, social et institutionnel, en particulier pour renforcer l'état de droit".

Depuis novembre, le Maroc et l'UE ont aussi mené cinq rounds de négociations sur la pêche, pour essayer de sortir du blocage après le rejet fin 2011 par le Parlement européen de la prolongation d'un précédent accord qui permettait à 120 navires battant pavillon de 11 pays européens - dont une centaine pour l'Espagne - de pêcher dans les eaux du royaume.

Des députés européens avaient jugé l'accord trop coûteux et d'autres avaient estimé qu'il ne prenait pas clairement en compte les intérêts de la population du Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole contrôlée par Rabat qui compte plusieurs centaines de kilomètres de côtes.

bur/fc

PLUS:afp