NOUVELLES

Le président Obama défend le mariage gai au nom de l'égalité

01/03/2013 05:48 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT
Getty Images
US President Barack Obama pauses while speaking during the House Democratic Issues Conference at the Lansdowne Resort February 7, 2013 in Lansdowne, Virginia. Obama traveled to Virginia to attend the House Democratic Issues Conference where he spoke and took questions. AFP PHOTO/Brendan SMIALOWSKI (Photo credit should read BRENDAN SMIALOWSKI/AFP/Getty Images)

WASHINGTON - Le président Barack Obama a pris position vendredi contre l'interdiction du mariage gai en Californie, affirmant que la Cour suprême devrait invalider cette mesure au nom de l'égalité qui a conduit à la fondation des États-Unis.

Un jour après que son administration eut déposé un mémoire sans équivoque qui appelle les juges de la Cour suprême à renverser la «Proposition 8» en Californie, le président a estimé que son administration ne pouvait éviter d'aborder ce dossier de front.

«J'ai senti qu'il était important pour nous d'exprimer ce en quoi je crois et ce que cette administration défend», a dit M. Obama.

Les États-Unis ont vécu la même évolution par laquelle il est passé quant à la façon dont les couples gais devraient être traités au regard de la loi, a expliqué le président, qui s'opposait autrefois au mariage gai, mais qui a changé d'avis l'an dernier durant sa campagne électorale.

«Je crois que c'est une chose vraiment positive», a-t-il dit lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche.

Le mémoire présenté par l'administration Obama expose un argument juridique large qui pourrait ultimement s'appliquer aux autres États du pays qui interdisent le mariage gai. Même si le document appelle les juges à invalider l'interdiction en Californie, il ne va pas jusqu'à présenter la même rhétorique sur l'égalité du mariage que celle exprimée par le président dans son discours d'investiture.

Néanmoins, c'est la première fois qu'un président des États-Unis demande au plus haut tribunal du pays d'élargir le droit du mariage aux couples de même sexe.

«C'est un argumentaire que je présente de façon personnelle», a expliqué M. Obama. «La cour pourrait décider que si (l'interdiction) ne s'applique pas dans ce cas, elle ne pourrait probablement pas s'appliquer dans d'autres cas. Il n'y a pas de raison» pour justifier l'interdiction en Californie, a-t-il dit.

Le mémoire déposé par l'administration Obama n'est pas contraignant juridiquement, mais l'opinion du gouvernement pourrait avoir du poids auprès de la Cour suprême quand elle entendra les arguments des parties sur la Proposition 8, à la fin du mois de mars.

La Californie est l'un des huit États américains où les couples gais bénéficient de tous les droits du mariage à travers des unions civiles ou des partenariats domestiques, mais où ces couples n'ont pas le droit de se marier. Le mémoire de l'administration fait valoir qu'en accordant ces droits aux couples de même sexe, la Californie a déjà admis que les relations homosexuelles ont les mêmes caractéristiques que les relations hétérosexuelles.

Le président Obama, qui était autrefois professeur de droit constitutionnel, a signé le mémoire de l'administration la semaine dernière après de longues discussions avec le ministre de la Justice, Eric Holder, et ses conseillers.

Si la position du président est adoptée par la Cour suprême, cela aura probablement pour effet de rendre le mariage gai légal dans sept autres États qui l'interdisent: le Delaware, Hawaï, l'Illinois, le Nevada, le New Jersey, l'Oregon et le Rhode Island.

INOLTRE SU HUFFPOST

Défilé de la fierté gaie 2012 à Montréal