Huffpost Canada Quebec qc

Budweiser accusée de mettre trop d'eau dans sa bière

Publication: Mis à jour:
BUDWEISER
Alamy

La compagnie qui fabrique la très populaire marque américaine de bières Budweiser est accusée de mettre trop d'eau dans ses bouteilles, pour faire plus de bénéfices, selon une plainte collective en justice lancée à San Francisco.

Les auteurs de la plainte affirment que la compagnie Anheuser-Busch viole les lois protégeant les consommateurs en Californie et dans le Missouri "en étiquetant faussement le contenu en alcool de ses produits".

La plainte, qui demande des dommages et intérêts à tout acheteur de Budweiser au cours des cinq dernières années, pour un montant non précisé, a été déposée vendredi devant la cour du district de San Francisco.

"Les grandes compagnies ne doivent pas mentir à leurs clients", affirme mardi un des auteurs de la plainte, Nina Giampaoli, du cabinet d'avocats Mills Law Firm, "je me sens trompée. Quel que soit le produit, les gens doivent pouvoir avoir des informations fiables des sociétés sur les étiquettes", dit-elle.

La compagnie Anheuser-Busch, basée à Saint Louis, dans le Missouri (centre), qui fait partie du groupe belgo-brésilien ABInBev, a indiqué dans un communiqué que ces affirmations étaient "complètement fausses".

"Nos bières respectent complètement les directives concernant les boissons alcoolisées, ce qui fait de nos bières les marques les plus vendues aux Etats-Unis et dans le monde", ajoute le communiqué à l'AFP.

Les plaignants affirment qu'en ajoutant trop d'eau à la bière, "un nombre plus grand d'unités peut être produit".

La plainte affirme que la très populaire Budweiser à 5% d'alcool, est ainsi coupée, comme d'autres marques telles que Bud Ice, Bud Light Platinum et Michelob.

Aussi sur Le HuffPost:

Cinq cocktails à base de bière
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction