"Argo", de l'acteur et réalisateur américain Ben Affleck, a décroché dimanche soir à Hollywood l'Oscar du meilleur film.

Surprise de taille dans la cérémonie, c'est la Première dame des Etats-Unis elle-même, Michelle Obama, qui a ouvert l'enveloppe et annoncé, en duplex vidéo depuis la Maison Blanche, le nom du vainqueur.

"J'étais déjà là il y a quelques années et je n'avais absolument aucune idée de ce que je faisais. J'étais un gamin. Je ne pensais jamais que je reviendrais un jour", a commenté l'acteur, visiblement ému et quelque peu agité, faisant référence à l'Oscar du meilleur scénario qu'il avait reçu en 1998 pour "Will Hunting" avec son compère Matt Damon.

"Je veux remercier le Canada, je veux remercier nos amis en Iran qui vivent dans des circonstances terribles", a-t-il poursuivi, entouré sur la scène du Dolby Theater de toute l'équipe du film --dont George Clooney, un des trois producteurs du film.

"Argo" retrace la rocambolesque exfiltration par la CIA de diplomates américains cachés à l'ambassade du Canada pendant la Révolution iranienne en 1979 en les faisant passer pour les membres d'une équipe de film de science-fiction.

Le film affrontait pour la plus prestigieuse des récompenses de la cérémonie des Oscars "Amour" de Michael Haneke, "Les Bêtes du sud sauvage" de Benh Zeitlin, "Django Unchained" de Quentin Tarantino, "Les Misérables" de Tom Hooper, "L'Odyssée de Pi" d'Ang Lee, "Lincoln" de Steven Spielberg, "Happiness Therapy" de David O. Russell et "Zero Dark Thirty" de Kathryn Bigelow.

Pour ce film, le scénariste Chris Terrio s'est inspiré du rapport de l'agent de la CIA à l'origine de l'opération et d'un article de presse du magazine Wired, qui fut le premier à révéler l'histoire une fois déclassifiée.

rr-sam/mdm