Huffpost Canada Quebec qc

Les prêtres catholiques devraient pouvoir se marier et avoir des enfants, selon un cardinal britannique

Publication: Mis à jour:
KEITH OBRIEN
PA

Le cardinal britannique de plus haut rang, Mgr Keith O'Brien, a estimé vendredi que les prêtres catholiques devraient pouvoir se marier et avoir des enfants.

Mgr O'Brien, 74 ans, qui participera au conclave chargé d'élire le successeur du pape Benoît XVI, a déclaré à la BBC que la règle de l'Eglise réclamant le célibat des prêtres n'était "pas d'origine divine" et devrait être revue.

"De nombreux prêtres ont trouvé très difficile de se plier à la règle du célibat pendant l'exercice de leur prêtrise et ont ressenti le besoin d'une compagne, d'une femme avec laquelle ils pourraient se se marier et fonder une famille", a dit le cardinal.

"Le célibat du clergé, l'éventuel mariage des prêtres - Jésus n'en a rien dit", a-t-il poursuivi. "Il fut un temps où les prêtres se mariaient, et nous savons bien sûr qu'à présent des prêtres peuvent se marier dans certaines branches de l'Eglise - dans certaines branches de l'Eglise catholique".

"Donc ceci n'est manifestement pas d'origine divine et pourrait être mis en question", a souligné le prélat.

Il a indiqué n'avoir pour sa part pas encore décidé qui devrait prendre la succession de Benoît XVI, 85 ans, pour diriger les quelque 1,2 milliard de catholiques à travers le monde, tout en estimant qu'il serait temps de nommer un pape plus jeune, peut-être originaire d'un pays en développement.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les favoris pour succéder au pape Benoît XVI
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Femmes de prêtres, enfants de curés - Radio Télévision Suisse

Pourquoi les prêtres ne peuvent pas se marier ? - Prêtrise ...

Un prêtre sicilien annonce son mariage pendant la messe

La difficile reconnaissance des femmes de prêtres - Le Point

Les prêtres devraient pouvoir se marier, estime un cardinal ...

Des femmes prêtres ? " Jamais ! ", répond le cardinal Barbarin