Le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué 20 tonnes de biscuits énergétiques à 8.000 nouveaux déplacés dans l'est de la République démocratique du Congo, en proie à des groupes armés, a annoncé vendredi l'agence de l'ONU.

"Le PAM a livré 20 tonnes de biscuits énergétiques, nutritifs et faciles à transporter, pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables parmi les quelque 40.000 déplacés qui sont arrivés récemment à Punia", une petite ville de la province du Maniema (Est), explique le PAM dans un communiqué.

"Ces 20 tonnes pourront couvrir les besoins de 8.000 personnes pendant cinq jours", a précisé Jean-Pierre Mambounou, chef des programmes du PAM à Goma, capitale de la province voisine du Nord-Kivu. "Nous allons travailler avec les chefs de la communauté pour déterminer ceux qui ont les besoins les plus urgents", a-t-il dit.

Selon l'ONU, les récents déplacés se sont réfugiés au Maniema pour fuir les combats opposant l'armée et un groupe armé congolais autour d'une zone minière dans l'ouest de la province du Nord-Kivu.

"La plupart" des déplacés au Maniema "vivent dans des familles d'accueil déjà elles-mêmes en insécurité alimentaire. Le PAM prévoit d'autres livraisons par avion pour assister un plus grand nombre de déplacés", explique le texte, qui souligne que les routes sont impraticables pour cause de saison des pluies.

"Apporter une assistance alimentaire à Punia est un immense défi logistique", a relevé le directeur du PAM en RDC, Martin Ohlsen, cité dans le communiqué. "Il n'y a rien pour stocker les vivres sur l'aérodrome, entre la piste de brousse et le village, il n'y a qu'un chemin de 18 kilomètres boueux et plein d'ornières", a-t-il expliqué.

D'après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), 2,6 millions de personnes sont déplacées dans toute la RDC, dont 163.000 au Maniema. Le PAM recherche 3,9 millions de dollars pour aider jusqu'à la fin juin 2013 les nouveaux déplacés du pays.

hab/aub