NOUVELLES

Avec l'enlisement du conflit syrien, la menace islamiste s'accroît (Hague)

14/02/2013 01:30 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague a mis en garde jeudi contre le "danger" croissant pour l'Occident que représentent les islamistes combattant en Syrie, avec l'enlisement du conflit.

"La Syrie est la destination numéro 1 des jihadistes partout dans le monde aujourd'hui. Parmi eux se trouvent des personnes liées au Royaume-Uni et à d'autres pays européens", a déclaré M. Hague à Londres dans un discours consacré à "la lutte contre le terrorisme à l'étranger".

"Ils peuvent ne pas représenter une menace pour nous quand ils se rendent en Syrie, mais s'ils survivent, ils peuvent revenir avec une idéologie encore plus dure et avec une expérience des armes et des explosifs", a-t-il estimé.

"Plus le conflit se prolonge, plus le danger est grand", a ajouté le ministre, appelant la Russie à cesser de soutenir le régime syrien.

Plus le conflit dure, "plus des vies innocentes sont perdues, (...) plus le risque d'utilisation d'armes chimiques et biologiques augmente", a-t-il encore dit.

"L'essentiel de nos efforts pour lutter contre le terrorisme est désormais à l'étranger où les terroristes s'entraînent et planifient des attaques en Occident. On ne peut pas" lutter contre le terrorisme "sans travailler avec d'autres pays", a insisté M. Hague.

Le conflit en Syrie a fait plus de 70.000 morts depuis mars 2011, selon l'ONU. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a avancé jeudi le chiffre de 90.000 morts.

Deux hommes, Jubayer Chowdhury et Shajul Islam, un jeune médecin britannique, interpellés à l'aéroport londonien d'Heathrow, doivent être jugés à partir du 5 juin au Royaume-Uni dans le cadre de l'enquête sur la séquestration en Syrie d'un photographe britannique et d'un journaliste néerlandais.

bed/dh/bds

PLUS:afp