Huffpost Canada Quebec qc

Daniel Breton justifie ses épisodes de somnolence en Chambre (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:

QUÉBEC - Un député péquiste a dû justifier, mercredi, ses épisodes de somnolence en Chambre.

À la période de questions à l'Assemblée nationale, mardi, Daniel Breton tentait péniblement de garder les yeux ouverts, pendant que son collègue, le ministre Pierre Duchesne, répondait aux questions de l'opposition.

La scène a été captée par des caméras des médias et des images le montrent les yeux clos, ou encore, en «train de cogner des clous».

Le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques, dont ce n'est pas la première frasque, a fourni des explications aux journalistes qui l'ont attrapé dans le corridor, avant la période de questions mercredi.

Cette sieste impromptue est attribuable à son état de santé, selon lui. Son sommeil est perturbé et il croit souffrir d'apnée du sommeil. Il s'agit d'un trouble respiratoire sérieux qui interrompt le sommeil.

«Le 4 février, parce que j'ai des problèmes de sommeil, j'ai demandé à un médecin d'aller faire des tests pour l'apnée du sommeil qu auront lieu le 7 mars, C'est aussi simple que ça.»

L'histoire ne dit pas, toutefois, si les propos de son collègue, M. Duchesne, avaient contribué à le plonger dans la somnolence...

M. Breton a connu une très courte carrière de ministre. Nommé à l'Environnement par la première ministre Pauline Marois, ce bouillant écologiste avait dû s'expliquer sur une visite controversée au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), l'automne dernier. Il avait limogé certains de ses dirigeants. Et finalement, ses contraventions et ses loyers impayés ont eu raison de lui. Il avait dû démissionner.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Réactions sur Twitter
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Daniel Breton s'assoupit au Salon bleu