NOUVELLES

Le Vatican admet que le pape porte un stimulateur cardiaque

12/02/2013 09:26 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le Vatican a admis mardi, pour la première fois, que le pape démissionnaire Benoît XVI porte un stimulateur cardiaque depuis des années et que la pile de l'appareil a été remplacée l'an dernier.

Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a indiqué que le stimulateur de Benoît XVI avait été installé bien avant qu'il ne devienne pape, en 2005. Il a ajouté que le remplacement de la pile était une procédure médicale banale.

Le pape a annoncé lundi qu'il quitterait ses fonctions le 28 février, se jugeant trop malade pour continuer à s'acquitter correctement des devoirs de la papauté. Il deviendra le premier pape à quitter son poste en près de 600 ans.

Le père Lombardi a affirmé que le pape Benoît XVI ne jouerait aucun rôle dans le choix de son successeur.

Son frère, Georg Ratzinger, a déclaré que le pape avait l'intention de disparaître de la scène publique après son départ. Le Vatican avait fait connaître, lundi, l'intention de Benoît XVI de finir ses jours dans un monastère cloîtré.

Mgr Ratzinger, qui a été ordonné prêtre le même jour que son frère en 1951, a ajouté que le pape n'avait aucune intention de revenir en Allemagne.

«On ne transplante pas un vieil arbre», a dit l'homme de 89 ans.

Les deux hommes sont très proches l'un de l'autre, et Mgr Ratzinger a l'intention de visiter son frère au cours des prochains mois. Il a affirmé ne pas avoir été surpris par sa décision.

«Il y pense depuis plusieurs mois», a-t-il dit. «Il a conclu que son énergie est minée par l'âge.»

Mgr Ratzinger a parlé au pape par téléphone lundi soir et a dit que son frère aspirait maintenant à une vie tranquille au Vatican. Même s'il était un écrivain prolifique avant et pendant sa papauté, cette période de sa vie est probablement terminée, a-t-il dit.

«Je ne pense pas qu'il écrive de nouvelles oeuvres», a dit Mgr Ratzinger.

Des ouvriers s'affairaient, mardi, autour d'un édifice de quatre étages relié à un monastère érigé en 1992 en bordure des jardins du Vatican. Ce monastère est utilisé par des congrégations religieuses qui y vivent cloîtrées, à tour de rôle, pendant quelques années.

L'éditeur du quotidien «L'Osservatore Romano», Giovanni Maria Vian, a expliqué que le monastère était vide depuis le mois d'octobre et que les travaux de rénovation avaient débuté à ce moment. Il affirme que le pape a décidé de se retirer en avril dernier, après un voyage épuisant au Mexique et à Cuba, mais que seulement quelques personnes avaient été informées de sa décision.

«Plusieurs pensaient que les rénovations étaient faites avant l'arrivée de nouvelles religieuses, mais c'était pour le pape», a dit M. Vian.

Le pape a visité le monastère Mater Ecclesiae, qui dispose de sa propre chapelle, à quelques reprises au fil des ans.

PLUS:pc