NOUVELLES

Le réseau social Nextdoor fait peau neuve pour s'étendre hors des Etats-Unis

12/02/2013 11:09 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

Le réseau social de voisinage Nextdoor.com a lancé sa nouvelle version mardi avec de nouvelles sources de financement et la volonté d'atteindre les communautés de riverains au-delà des Etats-Unis.

Lancé fin 2011, Nextdoor.com encourage la communication entre riverains. Le réseau social permet de trouver une baby-sitter, de savoir quand seront terminés les travaux de la rue d'en face, de retrouver son chat perdu ou de surveiller les activités suspectes de son voisinage.

Le site a été "remodelé de zéro", d'après son co-fondateur Nirav Tolia. Le "Nextdoor 2.0" se veut plus intuitif et adapté aussi bien au format smartphone et tablette qu'aux écrans d'ordinateur.

Parmi les nouveautés, le réseau social propose désormais une section consacrée à la sécurité, avec la possibilité de recevoir une alerte SMS lorsqu'un délit, un incendie ou tout autre urgence a lieu dans le quartier des utilisateurs.

"On nous rapporte des exemples de voisins qui empêchent non seulement certaines infractions, mais qui participent aussi à la capture de criminels en communicant entre eux", a expliqué Nirav Tolia aux journalistes. "Notre service a lancé cette notion de surveillance communautaire."

"Cette année, nous nous tournerons vers d'autres pays", a-t-il ajouté. "Nos perspectives à l'étranger sont sans doute meilleures qu'aux Etats-Unis, car les pays plus vieux ont davantage l'esprit de voisinage."

Nextdoor, qui ne génère à ce jour aucun bénéfice mais espère tirer partie de la publicité locale, a annoncé avoir levé 21,6 millions de dollars de nouveaux financements grâce à Greylock Partners, le même fonds d'investissement que Facebook et LinkedIn à leurs débuts.

Nextdoor s'est développé dans plus de 8.000 communautés de riverains aux Etats-Unis et ajoute quotidiennement près de 40 quartiers à sa carte. Ses membres échangent près d'un demi-million de messages par jour.

L'inscription à Nextdoor est gratuite mais les utilisateurs doivent prouver qu'ils résident bien dans le quartier dont ils désirent rejoindre la communauté sur le site.

gc/str/jca

PLUS:afp