NOUVELLES

Le pétrole ouvre en hausse à New York après un nouveau rapport de l'Opep

12/02/2013 09:25 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

Le cours du pétrole coté à New York a entamé la séance à la hausse mardi, après un relèvement des prévisions de demande de brut en 2013 par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et un essai nucléaire nord-coréen.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars gagnait 49 cents, à 97,52 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché réagit surtout au rapport de l'Opep, selon John Kilduff, d'Again Capital.

Le cartel, qui pompe environ 35% du pétrole mondial, a en effet révisé à la hausse ses prévisions de demande de brut pour 2013, s'appuyant sur "les signes d'une reprise économique mondiale" et un hiver particulièrement rigoureux dans certaines régions.

L'organisation vise désormais une demande mondiale de 89,68 millions de barils par jour (mbj) cette année, contre 89,55 mbj il y a un mois.

L'Opep a par ailleurs "confirmé le niveau relativement bas de la production de l'Arabie saoudite", important exportateur d'or noir, a souligné M. Kilduff.

Le cours du brut new-yorkais profitait également "de la remontée de la prime géopolitique liée à l'essai nucléaire nord-coréen", a ajouté l'analyste.

La Corée du Nord a procédé mardi à son troisième essai nucléaire, d'une puissance bien supérieure aux deux précédents et avec un engin miniaturisé selon ses dires, un acte de défiance condamné par la communauté internationale.

Si ce pays consomme une quantité négligeable de brut, "cette opération contribue à instiller de l'instabilité dans la région du monde où la croissance de la demande en pétrole est la plus robuste", du fait notamment de la proximité de la Chine, le deuxième consommateur mondial d'or noir, ont commenté les analystes de JBC Energy.

Le WTI était par ailleurs soutenu par un accès de faiblesse du billet vert, notamment face à l'euro, qui rendait plus attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

jum/sl/lor

PLUS:afp