NOUVELLES

Le football reprend dans une Syrie ravagée par la guerre

12/02/2013 01:18 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

Sous le bruit du canon, deux mille spectateurs, en majorité des déplacés de la guerre qui fait rage en Syrie depuis deux ans, sont venus mardi soutenir leurs équipes dans un stade de Damas, pour l'ouverture du championnat de football.

Et pour cause, al-Wathbé de Homs affrontait al-Jazira de Hassaké. Des dizaines de milliers d'habitants de Homs ont fui cette ville du centre de la Syrie surnommée par les rebelles "capitale de la révolution" alors que des combats ont lieu actuellement à Hassaké, dans le nord-est, une localité majoritairement kurde.

L'équipe d'al-Wathbé l'a emporté 1-0.

Deux autres matchs ont eu lieu dans la capitale. Tout comme l'an dernier, la compétition se joue exclusivement à Damas car le pays est morcelé et ravagé par un confit armé qui a fait près de 70.000 morts, selon l'ONU.

La compétition ne verra pas de joueurs connus, car les soixante meilleurs jouent désormais dans les pays voisins.

Le championnat compte 16 équipes mais celle d'al-Foutoua s'est désistée "en raison des conditions difficiles régnant dans la ville de Deir Ezzor", la grande ville de l'est de la Syrie, et également à cause du transfert de la plupart de ses joueurs dans d'autres clubs.

Les équipes sont divisées en deux poules, qui jouent alternativement chaque mois et la phase finale se jouera entre les quatre meilleures équipes.

L'incertitude demeure encore sur la participation d'Ittahd et d'al-Houriya, les deux équipes d'Alep, une ville divisée entre rebelles et troupes loyalistes.

fw-rm/sk/vl

PLUS:afp