NOUVELLES

Le CN met fin à une étude de faisabilité au Québec et au Labrador

12/02/2013 09:41 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le transporteur ferroviaire Canadien National (TSX:CNR) a annoncé mardi qu'il interrompait l'étude de faisabilité sur son projet de construction d'une ligne ferroviaire et d'un terminal de manutention destinés à desservir le territoire ferrifère du Québec et du Labrador.

L'étude de faisabilité a été entreprise en août dernier par le CN et son partenaire, la Caisse de dépôt et placement du Québec, ainsi qu'un groupe de six sociétés minières.

Le CN a indiqué par voie de communiqué qu'en raison des réalités du marché actuel, des retards sont prévus dans les projets de développement minier dans la Fosse du Labrador et dans les environs.

Le CN a ajouté qu'un examen du projet réalisé conjointement avec les sociétés minières indique qu'il sera difficile d'obtenir les volumes critiques de minerai de fer nécessaires pour justifier la construction d'une nouvelle infrastructure ferroviaire et d'un terminal de manutention et d'entreposage du minerai, en raison des calendriers de construction des mines et des besoins divergents de chaque projet individuel.

La décision de certaines minières de la région de ne pas se joindre au groupe de sociétés minières qui appuient le projet d'infrastructure du CN expliquerait aussi pourquoi on s'attend maintenant à transporter des volumes de minerai de fer beaucoup plus faibles que prévu dans un avenir prévisible.

Le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt, Michael Sabia, a pour sa part dit comprendre que les conditions actuelles sur les marchés mondiaux ne permettent pas la poursuite de ce projet.

PLUS:pc