DIVERTISSEMENT

Lady Gaga, star et gourou, était de passage au Centre Bell hier

12/02/2013 10:31 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT
PA
PLEASE NOTE RESTRICTIONS: The photographs taken of Lady Gaga are strictly for publicity use in relation to the event named above and may be published between March 5, 2010 and April 5, 2010 inclusive. Planned use of the photographs outside this period must first be approved in writing by the Polydor Publicity department. These photographs may strictly only be used for printed press and online, and absolutely no other useage including marketing or merchandising. Lady Gaga in concert at the LG Arena, Birmingham.

Stefani Joanne Angelina Germanotta, de son vrai nom, est reconnue pour son audace, sa démesure et son innovation. Lundi soir, avec le passage de sa tournée Born this way au Centre Bell à Montréal, on allait découvrir si Lady Gaga pouvait encore nous surprendre.

Par Tanya Lapointe

C'est une star!

C'est sur un cheval noir, dont le réalisme était trompeur, que Miss Gaga a fait son entrée en scène. Pour régner sur son royaume de fans, elle avait apporté son gigantesque château. Ce n'était pas une simple projection, mais une énorme structure sur laquelle la diva dansait et chantait. Ce décor polyvalent prenait parfois des airs de maison hantée parfois de maison de poupée. Lady Gaga en était la reine.

Il est faux de croire qu'elle se servait d'artifices pour masquer des carences musicales. La chanteuse et musicienne de 26 ans a une voix puissante et s'en sert davantage en spectacle que la plupart des stars de la pop. Elle enchaînait, en s'accompagnant parfois au piano, tous ses succès dont Just dance, Bad romance et Born this way.

C'est un ovni!

Les propositions artistiques de Lady Gaga ne font pas l'unanimité, mais ses fans adhèrent à sa particularité. En tant qu'observateurs neutres, on reste captifs, curieux de voir ce qu'elle sortira de sa caverne d'Ali Baba.

On est à la fois brusqué et fasciné par ses tenues inusitées, ses cheveux vert fluo et ses mises en scène étranges. On assiste, entre autres, à une curieuse reconstitution de sa propre naissance sur scène.

Lady Gaga a l'audace de bien faire ce qui pourrait ultimement déplaire.

C'est un gourou!

Là où elle perd l'intérêt du grand public, le mien du moins, ce sont ses discours sur l'importance d'assumer sa différence. Le message en soi est louable et même important, mais c'est la manière qui est lassante. Dans un segment visiblement commandité, elle amorce un long monologue sur une multitude de thèmes en rafale : les conflits familiaux, le suicide, la discrimination envers les homosexuels, etc.

Miss Gaga veut transmettre sa sagesse, mais à force d'insister, elle dilue le propos.

C'est Lady Gaga!

Lady Gaga aime se laisser désirer; 30 minutes de retard pour son entrée en scène et 10 interminables minutes avant le rappel. Même des fans dévoués ont abandonné.

« Il y a cinq ans, j'étais serveuse », a rappelé celle qui est devenue une icône en si peu de temps. En ce début de 2013, on constate que la chanteuse et musicienne a désormais les moyens de ses grandioses ambitions.

Après Chicago et Detroit, Lady Gaga reviendra au Canada, le 17 février à Hamilton.

INOLTRE SU HUFFPOST

Lady Gaga: ses chapeaux les plus fous!
Lady Gaga