NOUVELLES

Indochine chante le printemps érable et s'amène à Montréal

12/02/2013 01:39 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT
MIGUEL MEDINA/AFP

MONTRÉAL - «Black City Parade», le tout nouvel album d'Indochine, sort au Canada ce mardi, avec un morceau qui se veut inspiré du printemps érable québécois.

La pièce, intitulée «Le fond de l'air est rouge», semble donner davantage dans l'intime et les impressions que dans le militantisme. Nicola Sirkis y chante la marche des «mauvais anges» et des «refusés» qui défient la nuit «le ciel et tous ses oiseaux».

L'album évoque en outre la chorégraphe allemande Pina Bausch et traite de l'homophobie et de la Corée du Nord.

Tous les textes sont écrits par le leader et chanteur Nicola Sirkis.

Il s'agit du premier disque en quatre ans pour la formation française au ton engagé ayant vendu plus de 10 millions d'albums en carrière.

La production parle de chansons qui «dévoilent la comédie humaine moderne et sa parade incessante».

Le «Black City Tour» s'élance le 20 février. Le passage du groupe au Centre Bell de Montréal est confirmé pour le 24 mai, et les billets seront en vente le 23 février.

Un coffret de collection à édition limitée, «Paradize+10», doit également sortir à la fin du mois pour célébrer le dixième anniversaire de la sortie de l'album «Paradize».

INOLTRE SU HUFFPOST

Indochine chante le printemps érable et s'amène à Montréal-from-mt-212294