NOUVELLES

France: des employés de Goodyear affrontent les policiers

12/02/2013 10:16 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

RUEIL MALMAISON, France - Des ouvriers français munis de fusées éclairantes et de balles de peinture ont affronté des policiers antiémeute qui leur ont tiré des gaz lacrymogènes mardi, en marge des mises à pied annoncées à une usine du fabricant américain de pneus Goodyear.

Une autre manifestation, aussi mardi, a ciblé le siège social du constructeur automobile Peugeot Citroen, qui a lui aussi annoncé le congédiement de milliers d'employés.

La filiale française de Goodyear a fait savoir, le mois dernier, qu'elle compte fermer une usine d'Amiens, dans le nord du pays, ce qui pourrait entraîner la perte de 1200 emplois. Les négociations avec un acheteur potentiel se seraient effondrées cette semaine.

Des centaines de travailleurs, dont plusieurs agitaient le drapeau syndical rouge, ont manifesté mardi devant le siège social français de Goodyear à Rueil-Malmaison, près de Paris. Ils ont allumé des fusées rouges et lancé des balles de peinture, pendant que les policiers tiraient des gaz lacrymogènes. On ne rapporte aucun blessé.

Des syndiqués ont également manifesté devant le siège social de Peugeot Citroen. L'entreprise et le syndicat se querellent depuis plusieurs mois concernant la fermeture d'une usine et la mise à pied de milliers d'employés à travers le pays.

Goodyear a affiché mardi un bénéfice de 183 millions $ US pour l'exercice 2012, mais a prévenu que la performance européenne nuit à sa santé financière.

PLUS:pc