NOUVELLES

Écrasement d'avion au Libéria: la boîte noire sera examinée au Canada

12/02/2013 06:43 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

MONROVIA, Libéria - L'enregistreur de bord et l'enregistreur de voix numérique de l'avion qui s'est écrasé au Libéria lundi, faisant 11 morts, seront examinés au Canada.

Les deux enregistreurs ont été retrouvés dans les décombres de l'appareil et le ministre libérien de l'Information, Lewis Brown, a indiqué mardi que les autorités canadiennes ont accepté de les examiner.

L'accident a coûté la vie à 11 Guinéens, dont le chef d'état-major de l'armée de ce pays. Les 11 dépouilles devaient être rapatriées en Guinée mardi à bord d'un avion des Nations unies.

Plusieurs officiers guinéens se rendaient au Libéria à l'occasion des célébrations du Jour des forces armées quand l'avion s'est écrasé tôt lundi à Charlesville, à environ 45 kilomètres au sud de la capitale, Monrovia.

Une résidante qui s'est précipitée sur les lieux de l'accident a dit avoir entendu des cris provenant des décombres avant qu'une explosion ne se produise.

Le Libéria observait mardi une journée de deuil, pendant que la Guinée a proclamé un deuil national de trois jours.

PLUS:pc