"Entre hommes et femmes, il ne peut y avoir d'amitié car le sexe fait toujours barrage". Voilà le jugement expéditif qu'assène Harry à Sally en 1989 dans le film de Rob Reiner. 23 ans plus tard, une étude publiée dans le Journal of social and personal relationships et révélée par The Daily mail semble effectivement lui donner une raison.

88 couples d'amis de jeunes hommes et de femmes ont été invités à noter leur degré d'attirance pour l'un ou pour l'autre. Ils sont aussi bien célibataires qu'en couple. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les résultats sont édifiants. Les chercheurs en sont arrivés à la conclusion que la plupart des hommes sont guidés par leur instinct sexuel lorsqu'ils entament une relation amicale avec une personne du sexe opposée. Pire, ils n'ont noté aucune différence de résultats entre les hommes célibataires et ceux en couple, alors qu'on aurait pu croire les seconds plus sages que les premiers.

A l'inverse, les femmes tendent plutôt à considérer leur amitié avec les hommes comme "platonique". Seules celles dont le ménage bat de l'aile se disent prêtes à aller plus loin. Globalement, elles sont aussi moins enclines à accepter un rendez-vous galant avec leur ami.

Les quadragénaires beaucoup plus sages

Un autre questionnaire, destiné cette fois-ci à 140 personnes d'âge moyen nuance les précédents résultats. Pour cette tranche de population, le niveau d'attractivité sexuelle entre les deux sexes est à peu près équivalent. Les hommes qui ont fin de la trentaine-début de la quarantaine se montrent ainsi moins attirés par leurs amies féminines que les hommes à la vingtaine, à l'exclusion des célibataires.

Reste que les participants aux deux questionnaires estiment quasiment tous que l'amitié fille-garçon est bénéfique. Elle leur a non seulement permis d'obtenir des conseils judicieux de l'autre mais aussi d'améliorer leur confiance en soi. En revanche, pour ceux qui ont dépassé les frontières de la simple amitié, ils voient davantage dans leur relation un problème potentiel plutôt qu'un bénéfice. Et ce même si les hommes jugent davantage le sexe avec une personne du sexe opposé comme un avantage que les femmes.

En conclusion, l'étude salue l'explosion du nombre d'amitiés homme-femme en raison des cadres relationnels: travail, universités, hobbies. Malheureusement, elle indique également que l'instinct sexuel des hommes, particulièrement jeunes, pourrait freiner son émergence.

Loading Slideshow...
  • Les bénéfices du sexe sur la santé

    Hormis le fait d'être le <em>fun</em> et d'apporter du plaisir, le sexe offre aussi de nombreux bénéfices sur la santé. Découvrez les avantages d'avoir des rapports sexuels de façon régulière...

  • Le sexe... éloigne la maladie

    Selon <a href="http://www.wilkes.edu/pages/1.asp" target="_hplink">l'université de Wilkes</a>, faire l'amour deux fois par semaine libère un anticorps appelé immunoglobuline A or IgA, qui aide à protéger contre le corps contre les infections et les maladies. D'autres recherches suggèrent également que de fréquentes éjaculations (au moins cinq fois par semaine) chez l'homme réduisent le risque de développer, plus tard, un cancer de la prostate. Lisez le <a href="http://www.bjui.org/default.aspx" target="_hplink">British Journal of Urology International</a> à ce sujet (en anglais).

  • Le sexe... fait brûler des calories

    Cela ne prend pas un expert pour deviner que de faire l'amour de façon énergique revient à faire de l'exercice. Ainsi, une session de trente minutes d'actions sous (ou sur) les draps brûle environ 85 calories. Si vous faites le calcul, après des sessions comptabilisant un total de 42 heures, vous pourriez brûler 3,570 calories, ce qui équivaut à une livre. En ayant un rapport sexuel trois fois par semaine pendant un an, vous pourriez brûler l'equivalent de <strong>cinq livres</strong> par année. Oubliée, la diète!

  • Le sexe... soulage la douleur

    Pendant le rapport sexuel, une hormone appelée oxytocine est libérée lors de l'orgasme; elle accroît le niveau d'endorphines qui agissent comme un antidouleur naturel. Et le corps peut se relâcher. De nombreuses personnes constatent ainsi que leurs maux et douleurs (maux de tête, crampes, etc.) disparaissent ou s'améliorent après un rapport sexuel.

  • Le sexe... aide à combattre la dépression

    Les femmes qui ont des orgasmes régulièrement sont généralement plus relaxes, moins déprimées, et physiquement et émotionnellement plus satisfaites. Le sexe aide aussi à mieux s'endormir et relâche la tension nerveuse en produisant, dans le cerveau, de la sérotonine - qui contrôle l'humeur et que l'on trouve également dans les antidépresseurs.

  • Le sexe... vous garde jeune

    Faire l'amour régulièrement libère donc une pléthore d'hormones dans le corps, appelées «Les hormones du bonheur». Et elles contiennent de la testostérone. Avec l'âge, le niveau de testostérone diminue. Ainsi, de nombreux rapports sexuels assurent un bon niveau de testostérone dans le corps. Cette hormone joue un rôle important: elle garde les os et les muscles en santé, sans oublier l'aspect jeune de la peau. Chez les femmes, les rapports sexuels réguliers favorisent la bonne santé du plancher pelvien et réduit ainsi les risques d'incontinence lié à l'âge.