NOUVELLES

USA: le pape "a encore deux semaines" pour agir contre la pédophilie (victimes)

11/02/2013 11:54 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Le pape Benoît XVI, qui vient d'annoncer sa démission pour la fin du mois, "a encore deux semaines" pour agir contre la pédophilie, a affirmé lundi une association américaine de victimes de prêtres pédophiles qui lui suggère la mise à pied d'évêques ayant couvert les faits.

"Aussi fatigué et faible que le pape Benoît XVI soit, il a encore deux semaines pour se servir de son immense pouvoir pour protéger les plus jeunes", affirme un communiqué du SNAP, une association de victimes de prêtres pédophiles.

"Imaginons l'onde de choc et l'espoir suscités si, dans ses derniers jours, le souverain pontife rétrogradait, punissait ou défroquait même une poignée d'évêques qui ont caché les actes pédophiles", ajoute le communiqué.

Pour le Snap, le pape "a suivi le même script que les responsables de l'église ont utilisé pendant des années, parlant d'abus en termes indirects et seulement quand c'était obligatoire, ignorant les dissimulations, utilisant le passé composé (comme pour faire croire que les abus n'ont plus lieu aujourd'hui)".

Benoît XVI "a parlé de ce drame plus ouvertement que son prédécesseur mais cela seul n'est pas une prouesse. (...) Mais quand il a fallu agir, le pape Benoît XVI a fait bien peu pour dévoiler les prédateurs, punir les auteurs et protéger les enfants", ajoute le Snap qui conclut que le bilan du pape est "terriblement décevant".

L'Eglise catholique américaine a été confrontée ces dernières années à de nombreux scandales de prêtres pédophiles. L'archevêque de Los Angeles Jose Gomez a notamment rendu public en début de mois les dossiers de cas de pédophilie présumée concernant une centaine d'hommes d'Eglise.

ff/bdx

PLUS:afp