NOUVELLES

USA: "la route sera longue" avant une amélioration de l'emploi (Yellen, Fed)

11/02/2013 02:19 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

La route sera "longue" avant que la situation de l'emploi ne s'améliore aux Etats-Unis où le taux de chômage est récemment remonté à 7,9%, a déclaré lundi la vice-présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen.

"La route sera longue avant de renouer avec un marché de l'emploi en bonne santé. Cela prendra des années avant que les travailleurs aient le sentiment d'avoir regagné le terrain perdu depuis 2007", a-t-elle indiqué dans un discours prononcé à Washington et communiqué à la presse.

Mardi, le président américain Barack Obama devrait centrer son discours sur l'état de l'Union, qu'il tiendra devant le Congrès, sur la création d'emplois et la situation des classes moyennes.

"Les tendances sur le long terme, telles que la mondialisation et les changements technologiques, continueront de constituer des défis pour les salariés dans de nombreux secteurs", a estimé Mme Yellen.

D'après les derniers chiffres officiels, 12,3 millions d'Américains étaient à la recherche d'un emploi en janvier où le taux de chômage a légèrement augmenté de 0,1 point de pourcentage, pour la première fois depuis octobre.

Tout en relevant certains "progrès" par rapport à fin 2009 où le taux de chômage atteignait 10%, la vice-présidente de la Fed s'est interrogée sur un possible retour au plein emploi, marqué par un taux de chômage situé entre 5,2% et 6,0%.

"Il pourrait y avoir un décalage grandissant entre les compétences des salariés et celles demandées par les employeurs", a-t-elle noté.

Selon elle, cela pourrait suggérer que l'objectif du plein emploi n'est plus atteignable aux Etats-Unis et que le "meilleur résultat possible" serait un taux de chômage "bien plus élevé" que les taux observés avant la crise.

La Banque centrale américaine a indiqué qu'elle maintiendrait ses mesures de soutien à l'économie tant que le taux de chômage resterait au-dessus de 6,5%.

jt/sl/sam

PLUS:afp